100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.08.2010 15h56
Maurice et l'UE signeront en octobre un accord de transfert des pirates arrêtés

Maurice et l'Union Européenne procéderont à la signature d'un accord de transfert portant sur la poursuite et l'incarcération des pirates arrêtés dans la région de l'océan Indien en octobre prochain, apprend-t-on à Port-Louis vendredi.

L'accord devrait être paraphé par la chef de la diplomatie de l'UE, la baronne Ashton qui sera à Maurice à l'occasion de la deuxième réunion ministérielle sur la piraterie qui est prévue du 4 au 8 octobre. Par la même occasion, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime signera un accord avec les autorités mauriciennes portant sur la fourniture des facilités logistiques et l'octroi de l'aide technique à Maurice afin de permettre la mise en oeuvre de l'accord de transfert.

Maurice a déjà donné son accord pour juger et incarcérer les personnes soupçonnées de piraterie dans la région de l'océan Indien. Une délégation de l'Onudec est actuellement à Maurice pour évaluer les besoins mauriciens en matière logistique. Il s'avère que de nouvelles infrastructures seront nécessaires pour mener à bien les enquêtes, le procès et la détention provisoire de ceux suspectés de piraterie.

Concernant les arrangements infrastructurels et logistiques, l'Onudec propose la construction d'un nouveau bâtiment pour accueillir une salle d'interrogations, des espaces administratifs pour le personnel, une salle d'exposition des objets saisis, un centre de détention pouvant accueillir 50 à 60 prisonniers, une salle de garde et des casernes pour le personnel de la force policière, une réception, des salles de réunion et un tribunal. L'Onudec prévoit également que les véhicules appropriés, les équipements et les meubles devront être fournis aux services carcéraux de la police et du judiciaire.

Un système vidéo pour les conférences, un système de surveillance, des véhicules blindés, des facilités de communication, des équipements pour les commandos des garde-côtes seront également nécessaires. Des services d'interprètes et de traduction devront être mis à la disposition des autorités carcérales et policières pour traiter avec les pirates.

L'accord prévu avec l'Onudec tient également en compte les besoins en formation pour la mise en exécution de l'accord de transfert. Des législations appropriées devront être rédigées. Des juges bénéficieront d'une formation sur le droit de la mer. Des officiers seront également formés dans le traitement des cas de piraterie. Des commandos des garde-côtes seront également formés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wang Qishan s'engage à renforcer les relations avec les Etats-Unis
Un médicament traditionnel chinois réussit pour la première fois des tests cliniques stricts aux Etats-Unis
Les sinistres et les intempéries lancent de sévères avertissements au genre humain
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration
Les ministres français partent en vacances avant de se lancer dans une nouvelle série de vifs débats