100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.08.2010 15h12
Une attaque militaire américaine contre l'Iran peu probable (expert américain)

Malgré les récentes remarques du président de l'état-major interarmées américain Mike Mullen sur l'existence d'un projet d'attaque militaire contre l'Iran, il est peu probable que les Etats-Unis lancent une attaque militaire contre ce pays, a déclaré un expert américain sur l'Iran.

"Mon avis est que nous n'allons probablement pas faire cela (attaque militaire), a affirmé Michael O'Hanlon, directeur de recherche en politique étrangère à la Brookings Institution basée à Washington, lors d'une récente interview accordée à Xinhua.

Le général Mullen avait annoncé dimanche que les Etats-Unis ont élaboré un plan d'attaque contre l'Iran et qu'ils le mettraient à exécution si cela s'avérait nécessaire.

"Les mesures militaires ont été sur la table et demeurent sur la table pour contrecarrer les ambitions nucléaires de l'Iran", a affirmé l'amiral Mullen lors de l'émission de la chaîne de télévision NBC "Meet the Press" (rencontre avec la presse).

Les remarques du général américain ont suscité des réponses furieuses de la part de Téhéran, qui a juré de "combattre l'ennemi" sur le terrain.

"Dire qu'une option est sur la table n'est pas la même chose que de dire qu'il y a un plan détaillé. Un plan détaillé implique des préparations réelles et la disposition à l'appliquer (...), tandis qu'une option ne reste qu'une option", a noté le spécialiste américain, estimant qu'il est peu probable que le gouvernement américain de Barack Obama ait finalement recours à l'option militaire.

"En fin de compte, ce (l'attaque militaire) sera une forme de guerre préventive. Le président Obama a fait campagne contre l'idée d'une guerre préventive", a-t-il ajouté.

Une attaque militaire pourrait probablement faire reculer de quelques années les efforts iraniens dans son programme nucléaire, mais le pays peut construire de nouvelles installations, et cela renforcera davantage la détermination et le soutien intérieur pour le programme nucléaire de Téhéran, a expliqué M. O'Hanlon.

Par contre, nombre de pays dans le monde, après l'attaque, pourraient abandonner les sanctions imposées actuellement contre l'Iran. "Sur tous les fronts, politique et économique, une attaque militaire nous amènera en arrière", a-t-il noté.

Une attaque militaire compliquera également la capacité des Etats-Unis à maintenir une coalition forte car Washington serait considéré comme une puissance unilatérale, ce qui constituerait un retour vers la politique étrangère du gouvernement George W. Bush, a-t-il estimé.

Source: xinhua

Commentaire
j'aime l'iran , c'est une grande nation , c'est le berceau de l'humanité. les vrais despot...
Chiches qu'ils la feront cette geurre.Pour moi la question n'est pas qu'ils vont attaquer ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La détention du capitaine chinois constitue un obstacle aux relations sino-japonaises
La Chine appelle la Banque mondiale à accorder plus de droit de parole aux pays en développement
La Chine est confiante, mais n'est pas arrogante, elle veut écouter les différents points de vue des pays du monde
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Présenter une Chine variée à l'Europe