100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.08.2010 16h35
Madagascar : Rajoelina met en garde contre toute tentative de mise en place d'une transition bis

Le président de la Haute Autorité de Transition (HAT) malgache, Andry Rajoelina, a réitéré lors du Conseil des ministres du mardi soir son opposition ferme à la mise en place d'une nouvelle transition ou ''transition bis''.

"Une quelconque mise en place d'une transition bis ne résoudra en rien l'impasse politique", a-t-il affirmé.

Un communiqué du Conseil des ministres a mis en garde que "des mesures draconiennes seront incessamment prises conjointement par la présidence de la HAT, la HAT elle-même et le gouvernement pour qu'une telle éventualité n'aille pas entraver le processus actuellement mené dans le but de tenir des élections libres, transparentes et démocratiques en vue de la mise en place de la IVème République".

Cet avertissement de la HAT intervient après que la réunion d'une cinquantaine de partis politiques, dont ceux ayant des représentants au sein de la HAT, mardi dans un hôtel d' Antananarivo, la capitale de Madagascar, en vue d'un accord politique minima. Aucune signature n'a pourtant eu lieu.

"Certains chefs de partis n'ont pas été présents et c'est la raison du report de la signature de l'accord pour jeudi prochain", a expliqué Ramasy Adolphe, porte-parole de ces partis politiques.

Dans les coulisses, on affirme pourtant que ce sont quelques politiciens membres de la HAT qui font une manoeuvre dilatoire.

Des sources non-officielles affirment qu'un accord de base a déjà pu être trouvé et qu'il propose le maintien d'Andry Rajoelina au poste de président de la transition, la nomination d'un Premier ministre par les chefs de partis ainsi que la mise en place de deux chambres parlementaires dont une sera l'actuelle HAT mis renforcée.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : la production d'or en 2010 vers un niveau record
La consommation d'énergie par unité du PIB en Chine en hausse de 0,09% durant le premier semestre 2010
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration
Les ministres français partent en vacances avant de se lancer dans une nouvelle série de vifs débats
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?
Un expert regarde la Chine de l'extérieur
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations