100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.08.2010 16h15
Le bureau présidentiel d'Iran dément qu'un attentat ait été perpétré contre Ahmadinejad

Une source du bureau présidentiel iranien a réfuté les informations rapportées par des médias selon lesquelles le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait échappé à une attaque à la grenade, a rapporté mercredi la chaîne de télévision iranienne en anglais Press TV.

Plusieurs médias étrangers avaient auparavant rapporté qu'une grenade avait explosé près du convoi de M. Ahmadinejad lors de sa visite mercredi dans la ville d'Hamedan (ouest), un attentat dont le président est sorti indemne.

"Aucun attentat de ce genre n'a eu lieu", a rapporté la télévision étatique, citant la source sous le couvert de l'anonymat.

Selon le site internet iranien conservateur khabaronline.ir, une explosion s'est produite à Hamedan lorsque le président était en train de prononcer un discours devant le public. Un homme a été arrêté, ajoute le reportage.

Le site internet a indiqué qu'une voiture, à bord de laquelle se trouvaient des correspondants venus mercredi matin à Hamedan avec le président, a été attaquée par une grenade.

Selon le reportage, aucune perte humaine n'a été rapportée jusqu'à maintenant.

"La voiture du président se trouvait à 100 mètres devant le lieu d'explosion et il en est sorti sain et sauf", indique le reportage.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La consommation d'énergie par unité du PIB en Chine en hausse de 0,09% durant le premier semestre 2010
Nouvelle propriétaire de Volvo, l'entreprise chinoise Geely ambitionne de restaurer la grandeur de la marque
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration
Les ministres français partent en vacances avant de se lancer dans une nouvelle série de vifs débats
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?
Un expert regarde la Chine de l'extérieur
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations