100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.08.2010 15h56
Le président brésilien préconise le dialogue sur le dossier nucléaire iranien

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a déclaré mardi à San Juan, en Argentine, que le dialogue et la négociation, au lieu de sanctions dures, constituent la bonne solution pour sortir de l'impasse le dossier nucléaire iranien.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec la présidente argentine Cristina Kirchner, à l'issue du sommet du Marché commun du Sud (Mercosur) mardi à San Juan, le président Lula a souligné que le dialogue est un moyen efficace pour régler le problème nucléaire iranien.

Mme Kirchner a affirmé que le gouvernement argentin souhaite également voir le problème nucléaire iranien se régler de manière pacifique sous la médiation de la communauté internationale.

Le Brésil, la Turquie et l'Iran ont signé en mai dernier un accord, appelé également Déclaration de Téhéran, dans lequel l'Iran s'engage à livrer 1.200 kg d'uranium enrichi à 3,5% à la Turquie en échange d'uranium enrichi à 20% en provenance des pays occidentaux, pour servir de combustible pour son réacteur nucléaire destiné à la recherche scientifique.

Plusieurs pays occidentaux ont rejeté cet accord et imposé de nouvelles sanctions contre l'Iran, l'accusant de tenter de développer des armes nucléaires. Téhéran a toujours soutenu que son programme nucléaire est à but "pacifique" et vise à produire de l'énergie destinée à une utilisation civile.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelle propriétaire de Volvo, l'entreprise chinoise Geely ambitionne de restaurer la grandeur de la marque
La Chine a fourni une assistance humanitaire de dix millions de yuans au Pakistan
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?
Un expert regarde la Chine de l'extérieur
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?