100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.07.2010 12h52
Les Etats-Unis espèrent une nouvelle réunion de haut niveau avec l'Iran

Les Etats-Unis espèrent une nouvelle réunion de haut niveau dans les semaines à venir entre l'Iran et six puissances mondiales dans le cadre des efforts destinés à aborder les préoccupations internationales concernant le programme nucléaire iranien, a annoncé mercredi le département d'Etat américain.

"Nous espérons tenir le même genre de réunion dans les semaines à venir que celles que nous avions eues en octobre dernier", a indiqué le porte-parole du Département d'Etat américain, Philip Crowley, faisant référence à la réunion tenue en octobre dernier à Genève lors de laquelle les puissances mondiales ont demandé à l'Iran d'accepter une proposition d'échange d'uranium faiblement enrichi.

"Le forum correct pour la coopération est l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et le canal juste pour la communication est le P5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne), a ajouté le porte-parole américain.

Lors de la réunion tenue en octobre 2009 à Genève, la Chine, la France, l'Allemagne, la Russie, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont proposé à l'Iran d'acheminer la plupart de son uranium faiblement enrichi en Russie et en France pour échanger contre de l'uranium enrichi à 20%, qui sera utilisé comme combustible de son réacteur de recherche nucléaire, destiné à la production de radioisotope médical. Toutefois, l'Iran n'a pas mis en application cette proposition.

La Turquie, l'Iran et le Brésil ont signé le 17 mai un accord baptisé Déclaration de Téhéran, conformément auquel l'Iran s'est engagé à transporter 1.200 kg d'uranium faiblement enrichi à la Turquie en échange de l'uranium enrichi à 20% qu'il recevra des pays occidentaux pour son réacteur de recherche nucléaire à Téhéran.

Malgré cet accord, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté la Résolution 1929 en juin dernier, imposant un quatrième round de sanctions sur l'Iran depuis 2006.

Dès lors, les Etats-Unis, l'Union européenne et le Canada ont affirmé qu'ils imposeraient davantage de sanctions sur l'Iran, en addition de celles proposées par la résolution onusienne.

Le représentant iranien à l'AIEA a déclaré lundi que l'Iran était disposé à reprendre sans conditions les négociations sur son programme nucléaire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Asean devient le quatrième partenaire commercial de la Chine
Une Chinoise tuée dans la bousculade meurtrière en Allemagne
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?