100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.07.2010 16h14
Mali : un islamologue préconise le dialogue et l'éducation pour enrayer les menaces terroristes

Le célèbre islamologue Tariq Ramadan a préconisé, dans une interview au journal L'Indépendant de Bamako, le dialogue et une politique éducative pour enrayer les menaces terroristes.

"Le constat est de plus en plus établi que tuer n'est pas souvent une solution à cette crise (du terrorisme au Sahel). Plus on tue, plus d'autres sont recrutés aussitôt. Il faut une vraie politique éducative, une politique réelle à la base", a affirmé l' islamologue suisse d'origine égyptienne.

Il a souligné que les jeunes recrutés dans les rangs des terroristes "sont au départ des jeunes gens très sincères qui ne comprennent rien, qui ne savent rien de ce qui les attend et qui n'ont aucune compréhension politique".

"Ils sont, a-t-il ajouté, une proie facile manipulée par d'autres gens qui sont derrière, tapis dans l'ombre. Attention, ceux qui sont derrière ne sont pas sincères, ils n'ont pas de religion. Ils utilisent les plus jeunes pour trahir l'islam, pour trahir les musulmans. Celui qui fait le trafic de drogue, d'armes et, qui plonge dans la corruption et qui tue, ne fait pas de l'islam".

Condamnant "vivement cette orientation", M. Ramadan a réaffirmé aux Etats de la région sahélienne que "la réponse sécuritaire par les armes ne peut pas être la seule réponse à la mauvaise compréhension de l'islam, ça ne peut pas non plus être une vraie réponse à la manipulation politique exercée sur les jeunes. Il faut à ces Etats fassent un travail d'éducation, un vrai encadrement. Cela n'est pas du ressort d'un seul pays mais de l'ensemble des Etats", a affirmé M. Ramadan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Asean devient le quatrième partenaire commercial de la Chine
Une Chinoise tuée dans la bousculade meurtrière en Allemagne
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?