100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.07.2010 08h04
La Corée du Sud et les Etats-Unis entament un exercice militaire conjoint au large de la côte est de la péninsule coréenne

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont commencé dimanche, comme prévu, leur exercice militaire maritime d'envergure au large de la côte est de la péninsule coréenne, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense nationale.

Plusieurs bâtiments de guerre, dont le porte-avions nucléaire américain George Washington, ont quitté vers 07h00 le port de Busan, dans le sud-est de la Corée du Sud, pour les eaux au large de la côte est, marquant le début de l'exercice militaire maritime conjoint de quatre jours, a indiqué un responsable du ministère.

Entretemps, des bâtiments de guerre sud-coréens ont levé l'ancre au port de Jinhae, dans le sud du pays, a fait savoir l'état-major général des armées sud-coréennes.

En dehors du porte-avions nucléaire George Washington, l'exercice comprendra également 20 bâtiments de guerre, dont le navire de débarquement Dokdo de 14.000 tonnes, le destroyer Choiyoung de 4.500 tonnes et un sous-marin de 1.800 tonnes fournis par la Corée du Sud.

D'autre part, plus de 200 avions, dont plusieurs avions de chasse furtifs F-22 Raptor, des avions de combat F-18 et l'avion de veille E-2 Hawkeye fournis par les Etats-Unis, ainsi que des avions de combat F-15K et KF-16 fournis par la Corée du Sud, prendront part aux exercices.

Quelque 8.000 soldats seront mobilisés pour participer à ces exercices militaires qui auront lieu près de la Ligne de démarcation du nord (NLL), une ligne frontalière de facto entre la Corée du Sud et la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

La RPDC ne reconnaît pas la NLL, et les deux Corées sont techniquement encore en guerre étant donné qu'elles n'ont pas signé de traité de paix.

Le Japon a envoyé quatre membres des forces d'auto-défense maritimes observer les exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les Etats-Unis. C'est la première fois que le Japon observera les exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington.

Les exercices militaires, dont la Maison Blanche prétend qu'il sont de "nature défensive", et qui sont destinés à envoyer un "signal de dissuasion" à la RPDC suite au naufrage d'une corvette sud-coréenne en mars dernier dans lequel 46 marins ont été tués, ont été reportés à maintes reprises depuis que Séoul avait annoncé son intention d'organiser ces exercices conjoints avec Washington fin mai.

Une enquête internationale dirigée par la Corée du Sud a accusé la RPDC d'être responsable de l'incident de la corvette "Cheonan", mais la RPDC a nié toute implication.

En réponse, la RPDC s'est déclarée samedi prête à la fois au dialogue et à la guerre face aux exercices militaires maritimes conjoints entre les Etats-Unis et la Corée du Sud.

Séoul et Washington envisagent d'organiser de nouveaux exercices militaires conjoints au large des côtes est et ouest de la Péninsule coréenne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Création à Nantong d'une association pour cartes voyage de l'APEC
Expo 2010 : le seuil des 30 millions de visiteurs universels atteint
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?
Les valeurs morales chinoises sont des valeurs universelles
L'unité et la solidarité vues à travers la Coupe du Monde
Pour que le football soit toujours exposé au soleil !