100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.07.2010 13h07
Un porte-avions américain se rendra en Corée du Sud pour participer à un exercice militaire
le porte-avions USS George Washington

Le Pentagone a annoncé lundi que le porte-avions USS George Washington se rendrait cette semaine en visite en Corée du Sud, et y participerait à des exercices militaires conjoints au cours des prochains mois.

Ce bâtiment militaire massif de 97 000 tonnes se rendra du 21 au 25 juillet dans le port de Busan, à la pointe sud-est de la péninsule Coréenne, et sera accompagné par trois destroyers appartenant à la même unité. Ceux-ci comprennent l'USS McCampbell et l'USS John S. McCain, qui se rendront tous deux à Busan, ainsi que l'USS Lassen, qui se dirigera vers Chinhae.

Cette visite est largement perçue comme une démonstration de force, l'officier en chef du George Washington, le capitaine David Lausman, ayant déclaré dans un communiqué écrit que « la présence avancée solide dans la région Asie-Pacifique » est « un témoignage de la force de notre alliance et de notre détermination constante à défendre la République de Corée ».

Ce même jour, le secrétare à la Défense Robert Gates est arrivé en Corée du Sud pour une visite qui doit marquer la première réunion des « discussions 2 plus 2 » entre les deux pays, impliquant M. Gates, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, et leurs homologues sud-coréens. Ils devraient finaliser les détails d'une série d'exercices militaires qui seront menés au cours des prochains mois, selon les responsables.

Le chargé de presse du Pentagone Geoff Morrell a déclaré aux journalistes accompagnant M. Gates que la date de cette visite du porte-avion, associée aux discussions 2 plus 2, offre « une manifestation concrète et manifeste de notre engagement envers la sécurité de la République de Corée ».

À l'issue de ce séjour, le George Washington participera au premier des exercices militaires prévus au cours des prochains mois entre les États-Unis et la Corée du Sud, a indiqué M. Morrell. Basé à Yokosuka au Japon, le George Washington est le seul porte- avion déployé de manière permanente de la marine américaine.

Les exercices militaires ont été conçus pour envoyer un message à la République populaire démocratique de Corée (RPDC), a déclaré le Pentagone. Un haut responsable du département de la Défense avait déclaré la semaine dernière dans ce contexte que les États-Unis « tentent d'envoyer un message de dissuasion clair » à Pyongyang, « qui aura nous l'espérons l'effet de leur faire comprendre qu'ils doivent reconsidérer le type de comportement dans lequel ils se sont engagés, y compris avec (l'incident du) Cheonan ».

Séoul a annoncé en mai que son navire de guerre Cheonan avait été torpillé par un sous-marin de la RPDC, mais Pyongyang a immédiatement démenti toute implication, affirmant que les conclusions de l'enquête avaient été fabriquées de toutes pièces.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Wen Jiabao met l'accent sur la stabilisation de la croissance économique
La Chine s'oppose fermement aux activités des armées étrangères au large des côtes chinoises
L'unité et la solidarité vues à travers la Coupe du Monde
Nicolas Sarkozy se sert aussi du « microblog »
Pour que le football soit toujours exposé au soleil !
Quel genre d'esprit national faut-il à la Chine contemporaine ?
Respecter les règles du jeu de l'amour