100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.07.2010 12h21
Déclaration du Conseil de sécurité sur l'affaire Cheonan : Pyongyang critique un "mauvais calcul" de Washington et de Séoul

Le ministère des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a déclaré samedi que la déclaration présidentielle adoptée la veille par le Conseil de sécurité de l'ONU sur le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan était un "mauvais calcul" de Washington et de Séoul.

"Cela prouve clairement un mauvais calcul de la part des Etats-Unis et de la Corée du Sud qui cherchent à nuire à la RPDC sans raison", a déclaré un porte-parole du ministère, cité par l'agence de presse KCNA.

On peut facilement supposer que la vérité sur l'incident n'a pas encore été établie, a affirmé le porte-parole du ministère des AE de la RPDC, et de noter que la déclaration présidentielle du Conseil de sécurité n'a pas porté de jugement clair ni proposé une conclusion sur cette affaire.

L'affaire du Cheonan doit être réglée entre la RPDC et la Corée du Sud, a-t-il indiqué.

La RPDC fera des efforts constants pour parvenir à un accord de paix et à une péninsule coréenne dénucléarisée à travers les pourpalers à six, basés sur un pied d'égalité, a-t-il ajouté.

Le 26 mars, le Cheonan, à bord duquel se trouvaient 104 membres d'équipage, a sombré au large de Baekryeong, île située à l'ouest de la Corée du Sud, suite à une explosion inexpliquée, tuant 46 marins sud-coréens.

Séoul a publié les résultats d'une enquête internationale affirmant que la corvette Cheonon avait été torpillée par la RPDC, accusation rejetée par Pyongyang.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi par consensus une déclaration présidentielle sur le naufrage du Cheonan, qui "déplore les pertes en vies humaines et les blessés, et présente ses sincères condoléances aux victimes, à leurs familles ainsi qu'au peuple et au gouvernement de la République de Corée".

La déclaration présidentielle mentionne les résultats de l'enquête menée par la République de Corée et prend également note de la réponse de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), qui affirme ne rien avoir à voir avec cet incident.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président du Parlement chinois et le président du Sénat français s'engagent à renforcer les échanges parlementaires
Devises étrangères : il ne faut pas politiser le changement de la part de la dette nationale des Etats-Unis que la Chine détient
Respecter les règles du jeu de l'amour
Réajustement du centre de gravité du développement économique mondial
Qui de la Chine ou de l'Inde vieillit le mieux ?
Le Japon devrait payer la Chine de retour
Regardez la Chine de manière objective !