100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.07.2010 16h39
Guinée : poursuite du dépouillement des votes de la présidentielle

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la Guinée n'a pas publié mardi, comme prévu, les tendences du vote de l'élection présidentielle du 27 juin.

Les commissions de centralisation n'ont pas fini leur travail, a déclaré la CENI, organe chargé d'organiser les élections, lors d'un point de presse, ajoutant qu'"aucun résultat ne sera manipulé ".

Les organisations de la société civiles ont déclaré que " quelques tentatives de fraude dans certaines regions" avaient été enregistrées, mais dejouées, et qu'elles n'étaient pas de nature à remettre en cause l'élection.

Cependant, l'Union des forces Démocratiques de Guinée (UFDG), parti du candidat Cellou Dalein Diallo, ancien Premier ministre sous le régime du général Lansana Conté, a crié à la fraude. selon ce parti, les fraudes ont été organisées dans la commune de Matoto et Ratoma (deux communes de Conakry, capitale).

Les Guinéens ont voté le 27 juin dernier pour élire un président de la République, 18 mois après le coup d'Etat mené par des militaires. Selon la loi guinéenne, les résultats provisoirs doivent être rendus publics pendant les 72 heures après le vote.

Au total 24 candidats sont en lice. Au cas où aucun candidat n'obtient la majorité absolue au premier tour, un second tour sera organisé le 16 juillet pour oppose les deux candidats arrivés en tête.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Blatter s'excuse auprès de l'Angleterre et du Mexique et parle enfin de vidéo
Démission du président de la Fédération française de football
La Chine a besoin de développer ses propres marques
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet