100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.07.2010 15h14
L'Iran punit l'Occident par le report des négociations nucléaires (PAPIER GENERAL)

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a annoncé lundi le report des négociations sur le problème nucléaire entre son pays et l'Occident au mois d'août en réaction aux nouvelles sanctions contre Téhéran.

L'Iran ne reviendra à la table de négociations qu'"au milieu du Ramadan", au mois d'août, pour faire savoir à l'Occident "comment dialoguer avec d'autres pays", a déclaré le président Ahmadinejad lors d'une conférence de presse à Téhéran.

Plus tôt ce mois, l'Occident avait fait adopter au Conseil de sécurité des Nations Unies une résolution imposant une quatrième série de sanctions à l'Iran.

En imposant des sanctions à l'Iran, "l'Occident veut avoir le dessus (dans les négociations), nous appelons ces choses immorales. Comme vous avez fait des choses immorales, nous allons ajourner les négociations (...)", a dit M. Ahmadinejad.

Il a souligné que le report des négociations est une sorte de contre-mesure vis-à-vis des sanctions et que "c'est une sorte de combat".

"L'Iran est prêt à négocier, mais ils (les Occidents) doivent apprendre comment se comporter eux-mêmes", a-t-il relevé.

Le président iranien a par ailleurs ajouté que le retour de son pays à la table de négociations se base sur la Déclaraion de Téhéran, déclaration signée en mai dernier par l'Iran, la Turquie et le Brésil. Selon lui, la Déclaration de Téhéran signifie la construction de la confiance.

La Déclaration de Téhéran prévoit l'échange l'envoi par l'Iran de la plupart de son uranium faiblement enrichi à la Turquie, en échange de l'uranium enrichi à 20% nécessaire à son réacteur.

Le président iranien a aussi souligné que certaines conditions doivent être satisfaites pour relancer les négociations. Les Occidentaux doit clarifier sa position sur les armes nuclaires israéliennes et dire s'ils respectent les règlements du Traité de non-prolifération nucléaire (NPT), a-t-il dit.

De plus, l'Iran veut introduire la Turquie et le Brésil dans les négociations, a déclaré M. Ahmadinejad.

Interrogé sur l'impact de la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur les sanctions contre l'Iran, il a affirmé que les sanctions étaient "inefficaces" et que l'Iran pouvait toujours transformer les sanctions en "opportunités" pour son développement.

Le Congrès américain avait adopté jeudi dernier des mesures de sanctions contre l'Iran, ouvrant la voie pour l'administration Obama vers des sanctions unilatérales contre Téhéran.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Blatter s'excuse auprès de l'Angleterre et du Mexique et parle enfin de vidéo
Démission du président de la Fédération française de football
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?