100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.06.2010 13h02
Chypre arrête un homme pour espionnage

Un homme voyageant en possession d'un passeport canadien et suspecté d'avoir participé à une affaire d'espionnage sur laquelle enquêtent les Etats-Unis a été arrêté mardi à Chypre.

La police chypriote a déclaré que Robert Christofers Metsos, 55 ans, est suspecté d'être le 11ème membre d'un réseau d'espionnage américain travaillant pour la Russie. Il a été arrêté au moment où il allait embarquer sur un vol matinal à destination de Budapest, Hongrie.

D'après la police, l'arrestation a été menée sous mandat d' arrêt international émis par Interpol sur demande des autorités américaines.M. Metsos a été libéré plus tard en échange d'une caution de 20000 euros et devra se rendre de nouveau devant la cour le 29 juillet pour une audience d'extradition.

Un avocat a indiqué que le suspect était arrivé à Chypre le 17 juin et que son arrestation a été demandée par Interpol il y a quatre jours.

Lundi, les autorités américaines ont annoncé l'arrestation de 10 suspects accusés d'espionnage pour la Russie. Les documents de la cour montrent que les suspects ont tenté d'entrer dans des cercles décisionnels du gouvernement américain.

Les suspects seraient membres d'un groupe de renseignements russe, qui mèneraient des missions sur le long-terme et sous couverture aux Etats-Unis pour le compte de la Fédération de Russie. Mais le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les accusations sont sans fondement, et demande des explications aux Etats-Unis.

[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Démission du président de la Fédération française de football
Lutte contre un incendie de forêt dans le nord de la Chine
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure