100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.06.2010 08h17
Entretiens entre le vice-président chinois et des dirigeants australiens

Le vice-président chinois Xi Jinping, en visite en Australie, a rencontré lundi à Canberra le président du Sénat John Hogg, le président de la Chambre des représentants Harry Jenkins, et le leader de l'opposition australienne Tony Abbott.

Le vice-président chinois a indiqué que les relations sino-australiennes connaissaient actuellement une bonne tendance, assortie de fréquents échanges de responsables de haut niveau des deux parties. La confiance mutuelle entre la Chine et l'Australie s'est approfondie, et la coopération commerciale s'est développée rapidement ces dernières années. La coopération dans les domaines tels que l'éducation, la technologie, la culture et le tourisme a été fructueuse.

Il a fait remarquer que les deux parties avaient maintenu d'étroites consultations et échanges en affrontant la crise financière mondiale et le changement climatique et en promouvant la coopération régionale. La Chine a l'intention de travailler avec l'Australie pour approfondir le dialogue et la coopération, tout en promouvant les relations mutuellement bénéfiques et tous azimuts sur la base de la confiance mutuelle.

Lors des entretiens avec MM. Hogg et Jenkins, M. Xi leur a transmis les salutations du président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), Wu Bangguo, et a indiqué que l'APN de Chine et le Parlement australien entretenaient des relations amicales et avaient joué un rôle crucial pour promouvoir la compréhension et l'amitié entre les deux peuples.

M. Xi a affirmé que les deux parties devaient travailler de concert afin de renforcer les échanges en matière de législation et d'élaborer de nouveaux moyens d'approfondir la coopération mutuellement bénéfique existante.

Lors de son entretien avec Tony Abbott, le leader de l'opposition australienne, M. Xi a indiqué que le Parti libéral s'était tenu à une politique d'amitié à l'égard de la Chine depuis longtemps, tout en appréciant les efforts actifs deployés par ce parti pour promouvoir les relations sino-australiennes.

M. Xi a souligné que le Parti communiste chinois (PCC) souhaitait renforcer les échanges et les communications avec tous les partis majeurs d'Australie, dont le Parti libéral, sur la base de l'indépendance, de l'égalité, du respect mutuel et de la non-ingérence dans les affaires intérieures de l'autre.

Pour leur part, M. Hogg et Jenkins ont remercié M. Xi pour la transmission des salutations de Wu Bangguo. M. Hogg a déclaré que les relations sino-australiennes étaient caractérisées par la force et le développement constant, qui joueraient un rôle important dans le maintien de la paix dans la région et dans le monde.

M. Hogg a ajouté que le Sénat australien s'engageait à envisager les relations avec la Chine sous un angle stratégique et de long terme, et à élargir la coopération avec l'APN de Chine ainsi qu'à soutenir le développement des relations bilatérales.

M. Jenkins a indiqué que la visite de M. Xi reflétait la force des relations bilatérales, ajoutant que la Chambre des représentants australienne avait scellé une relation étroite avec l'APN de Chine en signant un protocole d'entente.

Tony Abbot a déclaré que l'Australie avait beaucoup appris du développement puissant enregistré par la Chine ces dernières années et des moyens utilisés par elle pour contrer la crise financière. Le Parti libéral soutiendra la coopération avec la Chine et conduira davantage d'échanges entre les deux parties.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois en visite officielle en Russie
Shanghai pleure les victimes de l'incendie meurtrier d'une tour résidentielle
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?