100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.06.2010 11h08
Belgique/législative : des militants flamands s'en prennent à Van Rompuy

Le président du Conseil européen et ancien Premier ministre belge, Herman Van Rompuy, a fait l'objet des huées d'un nombre de militants flamands dimanche matin, lorsqu'il est allé aux urnes à Rood-Saint-Genese dans la banlieue de Bruxelles dans le cadre de l'élection législative anticipée.

Les manifestants reprochaient à M. Van Rompuy, d'origine flamande, de répondre à des journalistes de la télévision belge francophone en français. Ils s'en sont pris également aux é lecteurs francophones et aux membres d'un bureau de vote pour des affiches en bilingue (français et néerlandais).

Le litige entre néerlandophones et francophones sur l'appartenance de l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV) est à l'origine de l'actuelle crise politique en Belgique. Le 22 avril dernier, le cabinet du Premier ministre Yves Leterme avait annoncé la démission en bloc après le retrait de la coalition au pouvoir des libéraux-démocrates flamands (Open VLD), suite à l'é chec des négociations entre les deux communautés sur BHV.

La Belgique a quelque dix millions d'habitants, dont 56% sont néerlandophones et vivent pour la plupart en Flandre au nord, 34% sont francophones et vivent pour la plupart en Wallonie au sud, 10% sont bilingues et vivent dans la région de Bruxelles. Les né erlandophones réclament l'éclatement de BHV à forte population francophone mais totalement encerclé par la Flandre, afin que ses communes néerlandophones soient détachées de Bruxelles. Les francophones s'y opposent.

De l'autre côté, Mme Marianne Thyssen qui remplace M. Leterme pour la candidature des chrétiens-démocrates flamands (CD&V) au poste de Premier ministre, a souhaité que la page de la crise politique soit tournée sous peu.

Devant le bureau de vote dans sa petite ville de Sint-Joris Weert, elle a déclaré à Xinhua que la Belgique a besoin d'un "gouvernement fort et capable de résoudre les crises économique et sociale".

Vu le fait que le nouveau gouvernement belge ne sera pas form é avant le 1er juillet, date à laquelle la Belgique prendra la pré sidence semestrielle tournante de l'Union européenne, Mme Thyssen a exprimé sa confiance sur les capacités du Premier ministre sortant dans ce domaine.

Quant à M. Van Rompuy, il a signalé, avec son humour qui le caractérise, que c'était la première fois depuis 30 ans qu'il n'é tait pas candidat. La famille Van Rompuy est en effet très impliqu ée en politique, car outre son frère qui est député et son épouse conseillère communale, sa soeur se présente sur la liste PTB (Parti des travailleurs de Belgique, gauche), son fils et son neveu sont tous les deux candidats CD&V.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les commandes de la partie continentale absorbent les stocks de fruits excédentaires de Taiwan
Le PM chinois appelle à accélérer les moissons d'été
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?