100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.06.2010 15h22
Les Belges se rendent aux urnes pour l'élection législative anticipée

Dimanche à 08H11 locales, les bureaux de vote 139 et 140 dans la petite ville de Sint-Johis Weert ouvrent la porte, en présence d'une vingtaine d'électeurs, a constaté un correspondant de l'agence de presse Xinhua sur place.

Dans la journée, les plus de sept millions d'électeurs belges sur une population de dix millions doivent se rendre aux urnes pour l'élection législative anticipée.

Le bureau 140 est le bureau de Mme Mariane Thyssen, qui remplace M. leterme, Premier ministre sortant, pour être le candidat des chrétiens-démocrates (CD&V) au poste de PM.

Une trentaine de partis politiques importants et moins importants prennent part à cette élection, tandis que 2.801 candidats se disputent les 150 sièges de la Chambre des représentants, en plus d'un bras de fer entre 620 autres candidats pour 71 des 74 sièges du Sénat.

Dans la Constitution belge, l'élection législative se tient tous les quatre ans. L'élection de ce dimanche, qui a lieu un an plus tôt que prévu, résulte de la démission en bloc le 22 avril dernier du cabinet du Premier ministre Yves Leterme suite au retrait de la coalition au pouvoir des libéraux-démocrates flamands (Open VLD).

L'échec des négociations entre les néerlandophones et les francophones du pays sur le dossier de BHV (Bruxelles, Hal et Vilvorde) est à l'origine de cette crise politique qui, selon le roi Albert II de Belgique et M. Leterme, est "inopportune", parce que la Belgique prendra à partir du 1er juillet prochain la présidence semestrielle tournante de l'Union européenne (UE).

La Belgique a quelque dix millions d'habitants, dont 56% sont néerlandophones et vivent pour la plupart en Flandre au nord, 34% sont francophones et vivent pour la plupart en Wallonie au sud, 10% sont bilingues et vivent dans la région de Bruxelles.

L'arrondissement électoral et judiciaire BHV constitue la pomme de discorde entre les néerlandophones et les francophones. Les néerlandophones réclament l'éclatement de cet arrondissement à forte population francophone mais totalement encerclé par la Flandre, afin que les communes néerlandophones soient détachées de Bruxelles. Les francophones s'y opposent.

Selon le sondage d'opinion effectué par Ipsos en juin, la Nouvelle alliance flamande (N-VA) de Bart De Wever qui se montre ferme vis à vis des francophones sur le problème de la scission de VHB, serait la plus grande gagnante cette fois-ci devant les poids lourds traditionnels, dont les chrétiens-démocrates (CD&V) de Mme Mariane Thyssen, qui remplace M. Leterme pour la candidature au poste de Premier ministre, ainsi que les socialistes (SP-a), en Flandre.

En Wallonie et à Bruxelles, le Parti socialiste, le Mouvement réformateur, l'Ecolo et les chrétiens-démocrates francophones (CDh) demeurent aux premiers rangs, comme ils l'étaient lors de l'élection précédente.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois appelle à accélérer les moissons d'été
Les présidents chinois et russe discutent de l'approfondissement de la coopération
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?