100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.06.2010 15h48
Conférence internationale sur la paix et la sécurité en Afrique

Une conférence internationale sur la paix et la sécurité en Afrique de l'Ouest s'est ouverte, jeudi à Ouagadougou, en vue de renforcer les capacités de la sous- région pour lui permettre de mieux gérer les conflits.

Organisée par l'Institut des hautes études internationales (INHEI) en collaboration avec le ministère burkinabé des Affaires étrangères, cette conférence qui se tient du 10 au 12 juin 2010 est placée sur le thème « Paix et sécurité en Afrique : enjeux et perspectives ».

Outre les échanges d'expérience, la conférence permettra la création d'un centre d'excellence destiné à capitaliser les expériences de notre pays et de la sous région en matière de prévention et de règlement des conflits.

Une centaine de personnalités politiques, diplomatiques, scientifiques venus de Ouagadougou, d'Afrique de l'Ouest et d' Europe dégageront des perspectives aux fins d'approfondir et d' orienter les politiques en faveur du maintien de la paix et de la sécurité sur la base de ressources et mécanismes disponibles. Des panels axés sur la paix et la sécurité dans la région sahélo- saharienne, l'insécurité humaine en Afrique de l'Ouest, la médiation dans la gestion des crises en Afrique et les défis de la coopération en matière de paix et de sécurité au niveau sous- régional permettront aux participants de mieux cerner la problématique.

La tenue d'une telle manifestation, expliquent les initiateurs, rentre dans le cadre des missions de cet institut chargé du management de formation diplômante au profit des cadres nationaux et africains.

Le Premier ministre burkinabé, Tertius Zongo qui a présidé l' ouverture de la conférence a expliqué que ce forum est «un cadre d' échanges et de coopération internationale, fondé sur la recherche de réponses efficientes aux préoccupations communes et particulièrement celles de la région Ouest Africaine».

Selon M. Zongo, il s'agit, pour le Burkina Faso, de partager son savoir-faire en matière de gestion des conflits et de contribuer ainsi aux efforts d'intégration et de développement des communautés ouest-africaines.

Soulignant être impressionné par les initiatives prises par le Burkina depuis plusieurs années pour résoudre les crises dans la sous région, l'envoyé spécial de la Confédération helvétique pour le Tchad, Jean-Daniel Bieler a dit que cette expérience intéresse « vivement » la Suisse.

La conférence devrait aussi permettre à l'Institut des hautes études internationales, qui l'organise de se positionner comme un centre de référence en matière de maintien de la paix, de prévention et de règlement des conflits.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les présidents chinois et russe discutent de l'approfondissement de la coopération
Le président chinois en Ouzbékistan pour une visite d'Etat et le sommet de l'OCS
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?