Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.06.2010 07h57
Entretien entre les responsables chinois et italiens sur le renforcement des liens bilatéraux

Des responsables chinois et italiens ont convenu mardi que la coopération entre les deux pays était en phase de renforcement et que les liens bilatéraux disposaient d'un avenir brillant.

Le consensus a été conclu entre He Guoqiang, haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) , et le Premier ministre italien Silvio Berlusconi lors d'un entretien tenu dans la capitale italienne.

Selon He Guoqiang, depuis que les dirigeants des deux pays eurent convenu d'établir le partenariat global stratégique en 2004, la coopération bilatérale a connu un bel élan dans tous les domaines.

Les relations bilatérales ont connu un élan positif, au moment où les deux pays approfondissent leur confiance mutuelle, et maintiennent les échanges de visites de haut niveau, et les coopérations économiques et commerciales sont renforcées sur fonds de crise financière mondiale. Les deux parties ont maintenu d'étroites communications et coordinations dans les affaires internationales et régionales, a-t-il souligné.

La Chine est confiante quant aux bonnes perspectives des relations sino-italiennes, a ajouté M. He, membre du comité permanent du Bureau politique du comité central du PCC.

En ce qui concerne la situation économique, M. He a souligné que l'économie mondiale avait montré des signaux de redressement et de croissance après la crise financière, mais que la relance économique devait être consolidée.

Donc, il est crucial que tous les pays renforcent la coordination et la coopération dans le domaine économique, s'opposent à toute forme de protectionnisme, et améliorent la structure de gouvernance mondiale, afin de consolider le redressement économique et le développement durable, a-t-il martelé.

Selon lui, la Chine a suivi de près la crise de la dette souveraine européenne et a soutenu les mesures prises par les pays touchés par la crise, l'UE et des organisations financières internationales.

M. Berlusconi, pour sa part, s'est déclaré confiant dans le fait que le reste du monde, dont l'Italie, puisse encore profiter du développement chinois.

La proposition chinoise sur l'établissement d'un monde harmonieux pourrait constituer une solution pour résoudre les problèmes politiques et économiques dans le monde qui est en mutation profonde et complexe, a-t-il ajouté.

Mardi matin, M. He s'est entretenu avec Pier Luigi Bersani, président du Parti démocratique italien. Les deux parties ont conclu un consensus sur le futur renforcement des relations. Suite à cette rencontre, le chef du département international du Comité central du PCC, Wang Jiarui, a signé un protocole d'entente avec M. Bersani visant à renforcer des échanges de coopération entre les deux partis.

He Guoqiang a achevé mardi après-midi sa visite en Italie pour se rendre en Islande, dans le cadre d'une tournée de 5 pays qui le conduira encore en Norvège, en Lituanie et au Turkménistan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher