100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.06.2010 08h19
Le président malien appelle les enseignants à reprendre le travail

Le président de la République du Mali, M. Amadou Toumani Touré, a exhorté les syndicats de l'enseignement à faire des efforts afin que l'école sorte la crise qui sévit dans le secteur.

«J'ai poussé le gouvernement dans ses limites. J'exhorte les syndicats à faire des efforts à leur tour, surtout de privilégier l'avenir de la nation », a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse organisée mardi à Bamako à l'occasion du 3eme anniversaire de son investiture pour un second mandat.

Faisant le bilan des efforts consentis par l'Etat, le chef de l'Etat malien a souligné que la part du budget consacrée au secteur de l'Education est passée 62 milliards de francs Cfa en 2007 à 93 milliards F Cfa cette année. Ce qui fait que le gouvernement consacre aujourd'hui 1/3 du budget national (1 154 milliards F Cfa) à ce secteur.

La masse salariale de l'enseignement dépasse les budgets réunis des forces armées et de sécurité. Le salaire d'un professeur est ainsi passé de 195 436 F Cfa à 295 095 F Cfa, a-t- il relevé.

«Si nous devrions satisfaire toutes les exigences des syndicats d'enseignement, le Trésor public ne pourrait plus régulièrement payer les salaires. Leur satisfaction va entraîner des retards de salaires de 2 à 3 mois. Et je ne peux pas endosser une telle responsabilité vis-à-vis de l'ensemble des fonctionnaires du pays», a-t-il affirmé.

Les enseignants du supérieur malien sont en grève depuis mars et ont refusé de reprendre le travail malgré une augmentation de 50% de leurs salaires, alors que les cours ont repris dans le primaire et le secondaire.

Par ailleurs, le président malien a évoqué les efforts de son pays dans la lutte contre le trafic d'armes et de drogue ainsi que du terrorisme dans la bande sahélo-saharienne tout en rappelant la nécessité de plus de solidarité de l'ensemble des pays concernés pour circonscrire ces nouvelles menaces.

Il a enfin souligné la nécessité d'une relance de la culture du coton qui a une « dimension économique extrêmement importante pour le Mali », par un accroissement des superficies aménagées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon