100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.06.2010 13h20
Des sociétés d'électricité de l'Afrique de l'ouest s'organisent contre la fraude sur les réseaux

La Société béninoise d'énergie électrique (Sbee) organise à Cotonou lundi avec ses homologues de Côte d'Ivoire, du Burkina Faso, du Mali, du Togo, de la Guinée et du Sénégal, une concertation sur la fraude et les actes de vandalisme sur son réseau.

Pendant deux jours, précise-t-on, les représentants des différentes sociétés d'électricité échangeront des expériences sur la fraude, les actes de vandalisme et les stratégies de lutte.

La Société béninoise d'énergie électrique enregistre un taux de perte élevé sur son réseau électrique, que ses responsables répartissent en deux catégories : pertes techniques et pertes non techniques. Le taux élevé de perte technique est la conséquence des fraudes opérées sur le réseau, disent-ils. Plus de 80% des pertes non techniques, évaluée à 35 GWh, sont constituées par des fraudes. Cette perte représente quelque 28 GWh, soit environ 2,9 milliards F CFA, estiment-ils.

La Société béninoise d'énergie électrique est confrontée à une crise qui l'a conduite à une augmentation du prix du courant électrique en avril dernier (10 F CFA/KWH) et au rationnement ( délestage).

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
Lancement réussi d'un satellite de météorologie
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon
Le CNPC en tête du top 500 des plus grandes entreprises du monde : une bonne ou une mauvaise nouvelle