100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.06.2010 08h18
La France et Maurice signent un accord de cogestion pour l'île Tromelin

Le secrétaire d'Etat français chargé de la Francophonie, Alain Joyandet, et le ministre mauricien des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, Arvin Boolell, ont procédé, lundi matin à la signature de l'accord-cadre sur la cogestion économique, scientifique et environnementale relative à l'île de Tromelin et à ses espaces maritimes environnants.

Le chef de la diplomatie mauricienne a observé que Maurice a toujours réaffirmé sa souveraineté sur Tromelin et aurait souhaité régler cette question de façon prioritaire. "Sans toutefois remettre en question la souveraineté de Maurice, nous sommes convenus à trouver des moyens pratiques pour la cogestion de Tromelin. Cette signature est témoin, non seulement de l'esprit fraternel qui lie Maurice et la France, mais également de ce souci commun de valoriser Tromelin", a affirmé M. Boolell.

L'accord entre les deux pays sur la cogestion de Tromelin vient, selon Arvin Boolell, démontrer la convergence de vision de deux grands leaders, en l'occurrence le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam.

L'idée de cogestion de l'Île de Tromelin a, en effet, été évoquée pour la première fois au sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la Commission de l'océan Indien en décembre 1999. Cette proposition a, par la suite, fait l'objet de discussions approfondies entre le Premier ministre mauricien et le président français lors de leur rencontre en juin 2008 à Paris. "Nous sommes ravis de voir enfin la concrétisation de cette proposition", a affirmé le ministre mauricien.

L'Accord-Cadre sur la cogestion de Tromelin comprend trois conventions d'application portant respectivement sur la cogestion des ressources halieutiques, la protection de l'environnement et la recherche archéologique. Sont aussi prévues, la réalisation d' un état des lieux ainsi que l'élaboration d'un schéma directeur de gestion de l'environnement et d'un plan de lutte contre les déversements de polluants.

A travers l'Accord-Cadre sur Tromelin, Maurice et la France mettront en place une politique commune, fondée sur l'évaluation des stocks, l'élaboration d'un plan de gestion et la délivrance des autorisations de pêche en priorité aux navires battant pavillon mauricien ou français ayant un lien économique réel avec une des parties. Les autorités mauriciennes délivreront les autorisations de pêche aux navires battant pavillon mauricien tandis que celles destinées aux navires battant pavillon français seront accordées par les autorités françaises. Quant aux autorisations de pêche pour les navires battant pavillon étranger, elles devront être délivrées par les autorités mauricienne et française.

Dans le domaine de l'archéologie, Maurice et la France se sont engagés à constituer une équipe scientifique franco-mauricienne pour la réalisation d'une troisième campagne de fouilles sur "les esclaves oubliés de Tromelin". Les parties mauricienne et française comptent réaliser un inventaire et une analyse du mobilier archéologique. Les résultats de ces travaux seront présentés conjointement à Maurice et en France de même qu'à l' UNESCO. Afin de rendre opérationnelles les trois conventions, un comité de cogestion sera mis en place dès l'entrée en vigueur de l' accord-cadre avant la fin de l'année.

Alain Joyandet est arrivé à Maurice lundi matin et devait rencontrer en début d'après-midi, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui est, lui aussi, rentré au pays lundi matin. Alain Joyandet présidera mercredi à l'île de la Réunion, la rencontre annuelle des ministres des Affaires étrangères de la Commission de l'océan Indien (COI).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
Lancement réussi d'un satellite de météorologie
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon
Le CNPC en tête du top 500 des plus grandes entreprises du monde : une bonne ou une mauvaise nouvelle