100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.06.2010 07h59
Golfe du Mexique/marée noire : BP annonce les premiers progrès dans le contrôle de la fuite

Plus de la moitié du pétrole en fuite chaque jour dans le golfe du Mexique, au large des côtes des Etats-Unis, est récupérée actuellement, et British Petroleum (BP) restaurera le golfe dans son état originel, a déclaré dimanche le directeur général du groupe pétrolier.

Dans une émission de la BBC, M. Hayward a affirmé qu'un entonnoir, installé sur le puits pétrolier qui fuit, aspire chaque jour 10.000 barils de pétrole à la surface, soit plus de la moitié du pétrole s'échappant du puits endommagé, estimé à entre 12.000 et 19.000 par jour.

Un autre système d'entonnoir sera mis en service la semaine prochaine, et quand les deux fonctionneront sur place, "la grande majorité" du pétrole fuyant pourra être récupérée, selon lui.

"Nous allons nettoyer le pétrole en fuite, nous allons réparer tout dégât environnemental et redonner à la côte du golfe son état avant cet événement", a promis M. Hayward.

La plateforme Deepwater Horizon, appartenant à la compagnie Transocean et louée par BP, a subi un incendie 36 heures avant de couler le 22 avril à 52 km de Venice (Louisiane), provoquant une fuite de pétrole. La Maison Blanche a qualifié cet accident de plus importante catastrophe écologique de l'histoire des Etats-Unis. BP a essuyé des échecs pour contrôler la fuite du brut, jusqu'à la mise en service du premier entonnoir vendredi dernier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Lancement réussi d'un satellite de météorologie
Le milieu religieux de Chine a donné 100 millions de yuans à Yushu
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon
Le CNPC en tête du top 500 des plus grandes entreprises du monde : une bonne ou une mauvaise nouvelle
Coup de théâtre sur la scène politique allemande : le président Horst Köhler démissionne suite à des propos déplacés
Tout n'est pas rose pour la « Vallée de la joie » de Paris