100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.05.2010 09h43
Abidjan accueille les 45èmes assemblées annuelles de la BAD (LEVER DE RIDEAU)

Le président ivoirien Laurent Gbagbo préside jeudi à Abidjan la cérémonie officielle d'ouverture des 45èmes assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) consacrées à l'augmentation du capital de la banque, à l'élection du président du Groupe et à la reconstitution du Fonds africain de développement (FAD).

Organisée au Palais des congrès de l'Hôtel Ivoire d'Abidjan, la cérémonie d'ouverture des assemblées annuelles de la BAD se déroule en présence de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement dont le président malien Amadou Toumani Touré, le Togolais Faure Gnasssignbé et le Béninois Yayi Boni.

Environ 2.000 participants constitués par les ministres des finances, les hauts fonctionnaires, les dirigeants d'entreprise, les universitaires, les représentants des médias, des organisations internationales et de la société civile assistent à ces assemblées annuelles.

Les assemblées annuelles sont pour les gouverneurs, le cadre statutaire pour examiner les activités administratives, financières et opérationnelles du Groupe de la banque pour l'exercice financier précédent et pour fournir des indications sur ses activités futures.

L'élection du président du Groupe de la banque, l'approbation de l'augmentation du capital, la reconstitution du Fonds africain de développement (FAD) et l'augmentation du nombre d'administrateurs de 18 à 20 sont les priorités sur l'agenda des rencontres.

L'actuel président du Groupe de la BAD, le Rwandais Donald Kaberuka va boucler son mandat de cinq ans en septembre. En l'absence d'une candidature déclarée, les gouverneurs de la BAD, constitués par les ministres des Finances et de l'Economie et gouverneurs des banques centrales, représentant les 77 pays membres (53 régionaux et 24 pays non régionaux), vont s'accorder sur sa réélection.

Relativement au capital de la BAD, M. Kaberuka a relevé son " évolution exponentielle" qui se traduit par une forte demande dans le financement des projets en Afrique en raison des graves crises qui ont secoué le continent.

"La Banque a dû prendre des initiatives pour aider les pays touchés par ces crises", a-t-il dit avant d'annoncer que le capital de la BAD va passer de 30 à 100 milliards de dollar, soit une augmentation de 200% pour "consolider les possibilités de la Banque à relever les défis du développement en Afrique, en tant que prêteur privilégié sur le continent".

Les travaux des gouverneurs ont été précédés de séminaires et symposiums "de haut niveau" sur les grandes questions de l'échiquier africain et mondial.

Ils ont porté, entre autres, sur le changement climatique et le financement du développement, la reprise de la croissance en Afrique, les migrations et les envois de fonds en Afrique, le rôle de la femme dans les Etats "fragiles", la micro-finance et l'initiative des marchés financiers africains.

Il y a eu également la présentation du rapport 2010 de " Perspectives économiques en Afrique" sur les progrès réalisés en Afrique et des communications sur "les résultats et les implications pratiques des études menées par le Consortium pour la recherche économique en Afrique (CREA)" sur l'agriculture et l'agro-industrie et le commerce "mobile".

D'autres séances ont été consacrées aux questions sur les micro- entreprises et la mobilisation de la diaspora africaine pour le développement du continent.

Mardi, le prix d'excellence en entrepreneuriat africain 2010 de la BAD a été décerné à l'actuel vice président de l'association des explorateurs autochtones de pétrole du Nigéria, Tunde Folawiyo.

Les 45èmes assemblées annuelles de la BAD s'achèvent vendredi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Protection de l'environnement : onze sociétés chinoises cotées en bourse manquent à leur parole
La Chine approuve le Plan Régional pour le Delta du Fleuve Yangtsé
Chute brutale de l'euro : la Chine continuera-t-elle à racheter les dettes publiques européennes ?
Expo 2010 Shanghai : on ne doit pas rater l'occasion de visiter le Pavillon collectif de l'Afrique
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur