100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.05.2010 14h24
La baisse de l'euro menace la compétitivité de Maurice (ministre)

Le nouveau ministre mauricien des Finances, Pravind Jugnauth, qui faisait récemment sa première sortie publique depuis son installation à l'hôtel du gouvernement, n'a pas caché jeudi ses appréhensions concernant les effets de la crise qui touche l'euro sur la situation économique de Maurice.

"Si l'euro continue de glisser, il arrivera un moment où nous ne serons plus compétitifs en terme d'exportation", reconnaît-il.

Conscient de cette situation, le gouvernement a annoncé l'institution d'un comité technique conjoint du ministère des Finances-Banque de Maurice et Secteur privé (Joint Economic Council) pour se pencher sur la situation et pour recommander des mesures à prendre. Il a eu mercredi, une longue session de travail avec les représentants du Joint Economic Council (JEC), et compte rencontrer les syndicats également.

Faisant le point sur la situation prévalant dans la zone euro, Pravind Jugnauth a expliqué que c'est le principal marché pour le secteur d'exportation et pour le tourisme mauricien qui est secoué.

L'Union européenne a établi un mécanisme connu comme l'European Stabilisation Mechanism dans lequel 500 milliards d'euros ont été injectés. A ce montant est venu s'ajouter un apport de 250 milliards d'euros par le Fonds Monétaire International (FMI). Cette injection a pour objectif de préserver la stabilité financière de la zone euro.

Selon le ministre des Finances, il est difficile de dire quel sera l'impact de cette mesure. "Toutefois les marchés financiers n'ont pas réagi comme prévu. La chute de l'euro s'est poursuivie. La monnaie européenne valait mardi 1,22 dollar contre 1,44 dollar en janvier. Cette dépréciation de l'euro affecte directement notre secteur d'exportation et notre tourisme, a-t-il dit.

A Maurice, l'euro a accusé une baisse de 8,8% par rapport à la roupie depuis le mois de janvier, passant de 42 pour tomber à 38.60 roupies, cette semaine.

Toutefois, a dit le ministre, les chiffres publiés par le Bureau central des statistiques indiquent que les recettes du secteur textile qui se chiffraient à 5,9 milliards de roupies durant le premier trimestre de l'année dernière se situaient à 5,8 Milliards de roupies pour la même période de cette année.

Dans le secteur touristique, il y a eu une hausse de l'ordre 7,4% en terme de recettes par rapport au même trimestre de l'année dernière. "Ce qui démontre que malgré la baisse de l'euro depuis janvier, les recettes dans ces deux secteurs n'ont pas été affectées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le gouvernement chinois renforce la lutte contre le crime organisé
La Chine espère que l'accord tripartite permettra de résoudre le problème du nucléaire iranien
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur
La réévaluation du Yuan pourrait être mise en veilleuse
La Chine doit redoubler de vigilance vis-à-vis de l' « effet papillon » de la crise d'endettement de la Grèce
Le cinéma chinois doit aider les spectateurs étrangers à « renouveler » leur impression sur la Chine