100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.05.2010 08h03
Maroc : le gouvernement oeuvre à la restauration des mosquées anciennes (SYNTHESE)

Depuis l'effondrement en février dernier du minaret de la mosquée Bab Berdaiyine à Meknès (140 km à l'est de Rabat), dont le bilan final s'établissait à 41 morts et 75 blessés, une expertise urgente des édifices des anciennes mosquées et de leurs dépendances a été réalisée dans les différentes préfectures et provinces du Maroc, par les commissions chargées de l'évaluation et de l'inspection sur ordre du Roi Mohammed VI.

Quatre mois après, l'opération est dotée d'un budget dont le coût global se répartit entre 200 millions de Dirhams (DH) pour les expertises techniques et les études, et 2,5 milliards DH pour les travaux proprement dits.

Les commissions locales, qui ont effectué les opérations d'évaluation et d'inspection des édifices, ont proposé à cet égard, une panoplie de mesures consistant notamment en la restauration, le ravalement ou le renforcement des structures de 6674 mosquées (64%), la réalisation d'expertises techniques précises sur 3374 mosquées (32%) ainsi que la démolition et la reconstruction de 389 mosquées (4%).

Selon Ahmed Toufiq, ministre marocain des Habous et des Affaires islamiques, le constat de la situation sur le terrain qui a concerné 19.205 édifices, dont 15.770 mosquées et 3.435 salles de prière, a permis de relever plusieurs défaillances dans 10.437 édifices (54% de ceux inspectés).

Sur la base de ces constatations, les commissions ont préconisé, deus types de mesures de prévention, pour protéger la sécurité publique dans les mosquées, soit la fermeture pure et simple qui a concerné 6% des mosquées objet d'inspection, soit la fermeture partielle qui a porté sur 2%, alors que les 92% restants des mosquées inspectées ont été maintenus en état de fonctionnement.

Cette opération d'envergure sans précédent a été entamée dans la ville d'Oujda, précisément par la restauration de la Mosquée Al Aâdam, qui devra se faire dans un délai de 18 mois, et la mosquée Imam Malik, dans la même ville, qui sera démolie et entièrement reconstruite dans un délai de 18 mois également.

Pour ce qui est de la mosquée El Bardaiyine à Meknès, et après la réalisation d'une expertise technique approfondie, les travaux de reconstruction démarreront au cours du prochain mois de Ramadan, avec ouverture prévisible à l'occasion du Ramadan de l'année prochaine.

Suite à la tragédie à la mosquée Bab Berdaiyine, le Roi du Maroc avait décidé la prise en charge personnelle des obsèques, partageant la peine des familles des victimes et donné des instructions pour que la mosquée soit reconstruite dans les meilleurs délais, rappelle-t-on.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Coopération entre une entreprise privée chinoise et l'EDHEC
Un homme va obtenir 650 000 yuans de compensation pour une erreur judiciaire
Le cinéma chinois doit aider les spectateurs étrangers à « renouveler » leur impression sur la Chine
France : la classe moyenne s'inquiète de plus en plus de la baisse de son niveau de vie
Pourquoi la France pense-t-elle interdire aux femmes de porter le « voile intégral » en public ?
Chine : les nongmingong constituent la plus grande communauté d' « immigrés-balanciers » dans le monde
La Chine promouvra dans tous les domaines le « travail décent »