100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.05.2010 09h32
Les deux ouvriers chinois enlevés au Yémen sont en sécurité

L'ambassade de Chine à Sanaa a déclaré dimanche que les deux ouvriers chinois d'une compagnie pétrolière détenus par des membres armés d'une tribu locale ont dit par téléphone à leur entreprise qu'ils étaient en sécurité.

« Des responsables de la compagnie pétrolière chinoise ont pu appeler les deux ouvriers chinois détenus par cette tribu et parler avec eux », a déclaré à Xinhua un porte-parole de l'ambassade, ajoutant que les deux ouvriers ont rassuré leurs interlocuteurs sur leurs conditions de sécurité, qui sont bonnes à présent.

Le porte-parole a déclaré que l'ambassade avait pris contact avec les autorités yéménites chargées de la sécurité et leur avait demandé d'assurer la libération dans de bonnes conditions des ouvriers chinois détenus, et ce dès que possible.

D'après le porte-parole, les deux ouvriers chinois ont été installés dimanche soir dans une auberge locale avec leurs quatre hommes d'escorte yéménites.

Un peu plus tôt dans la journée, l'ambassadeur de Chine au Yémen Liu Denglin avait annoncé que que deux ouvriers chinois d'une compagnie pétrolière ainsi que quatre hommes d'escorte yéménites étaient temporairement détenus par des membres armés d'une tribu dans la Province de Shabwa, au Sud-Est du pays.

M. Liu a précisé que les deux ouvriers chinois ont été enlevés à la suite d'un conflit entre les membres de la tribu et deux des hommes de l'escorte yéménite, ajoutant que les deux Chinois étaient employés par la Zhongyuan Oil Field Company.

De plus, un haut responsable de la sécurité de la province de Shabwa a déclaré par téléphone à l'agence Xinhua que les hommes d'escorte yéménites qui accompagnaient les ouvriers chinois avaient été enlevés dans la zone de la tribu al-Kamoush, région d'origine des ravisseurs, près du District de al-Lahya.

« L'enlèvement a eu lieu à 16h00 heure locale (13h00 GMT), et personne n'a été blessé », a dit le responsable, qui a écarté tout motif politique derrière l'incident.

D'après lui, l'affaire n'est pas compliquée, ajoutant que des responsables de la sécurité ainsi que quelques responsables de la compagnie avaient entamé des négociations avec les chefs de la tribu al-Kamoush afin d'assurer leur libération.

« Le chef de la tribu al-Kamoush s'est engagé à les faire libérer d'ici quelques heures », a déclaré le responsable yéménite de la sécurité.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un homme va obtenir 650 000 yuans de compensation pour une erreur judiciaire
Chine : 9 morts dans une attaque à l'arme blanche dans une crèche
Le cinéma chinois doit aider les spectateurs étrangers à « renouveler » leur impression sur la Chine
France : la classe moyenne s'inquiète de plus en plus de la baisse de son niveau de vie
Pourquoi la France pense-t-elle interdire aux femmes de porter le « voile intégral » en public ?
Chine : les nongmingong constituent la plus grande communauté d' « immigrés-balanciers » dans le monde
La Chine promouvra dans tous les domaines le « travail décent »