100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.05.2010 09h04
Thaïlande : les "chemises rouges" poursuivront leurs rassemblements jusqu'à la démission du PM

Etant donné que le Premier ministre thaïlandais, Abhisit Vejjajiva, a révoqué son offre initiale de tenir le 14 novembre prochain les élections générales, les "chemises rouges" vont poursuivre leurs rassemblements jusqu'à sa démission, a déclaré jeudi Jatuporn Prompan, l'un des principaux dirigeants des manifestants anti-gouvernementaux.

Il a tenu ces propos à l'issue d'une réunion des meneurs clés, a rapporté Bangkok Post sur son site web.

Si M. Abhisit annule vraiment la date électorale qu'il avait promise, cela démontrera qu'il n'a pas l'intention réelle de parvenir à la réconciliation, a indiqué M. Jatuporn.

M. Abhisit a annoncé plus tôt qu'il a retiré sa proposition initiale de tenir le 14 novembre les élections générales, après le refus des "chemises rouges" de cesser leurs rassemblements.

Entre-temps, le Centre de résolution des situations d'urgence (CRES) du gouvernement a déclaré que les départements concernés assiègeront le site de rassemblement des "chemises rouges" au centre de Bangkok, afin de les forcer à se disperser à partir de 18h00 locales.

Des milliers de "chemises rouges" campent dans le quartier commercial du centre de Bangkok et 27 personnes ont été tuées lors d'une tentative gouvernementale de les disperser le 10 avril dernier et dans d'autres confrontations entre manifestants et forces de sécurité.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : 9 morts dans une attaque à l'arme blanche dans une crèche
La Chine espère que le nouveau gouvernement britannique poursuivra le développement des relations bilatérales
Pourquoi la France pense-t-elle interdire aux femmes de porter le « voile intégral » en public ?
Chine : les nongmingong constituent la plus grande communauté d' « immigrés-balanciers » dans le monde
La Chine promouvra dans tous les domaines le « travail décent »
Disparité aggravante et criante entre riches et pauvres en Chine
L'Occident ne semble pas encore prêt à inclure la Chine dans la direction des affaires du monde