100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.05.2010 09h35
Thaïlande : le groupe anti-gouvernemental toujours partie à la feuille de route sur la réconciliation

Le Front uni pour la démocratie contre la dictature (UDD) continuera de faire partie de la feuille de route sur la réconciliation proposée par le Premier ministre bien que le climat des négociations de paix ait été perturbé par deux récentes attaques violentes, a annoncé samedi un leader du groupe anti-gouvernemental.

Natthawut Saikua, un des leaders de l'opposition, a condamné les deux récentes attaques qui ont été lancées dans le centre de Bangkok, a rapporté le Bangkok Post sur son site Internet.

Deux policiers, qui devaient assurer la sécurité dans la zone d' affaires du centre de Bangkok, ont été tués dans deux attaques séparées vendredi soir et samedi matin.

M. Natthawut a demandé au Centre pour la résolution des situations d'urgence (CRES) du gouvernement d'arrêter les personnes à l'origine de ces deux attaques.

Ces attaques n'ont rien à voir avec l'UDD, a-t-il souligné.

Par ailleurs, le CRES doit arrêter de menacer les manifestants anti-gouvernementaux, a réitéré le leader.

Le rassemblement contre le gouvernement a commencé le 12 mars et les manifestants se rassemblement désormais au carrefour Rathchaprasong, dans le centre de la capitale Bangkok.

Au total, 27 personnes ont été tuées et 1427 autres blessées au cours des quatre affrontements opposant les manifestants aux forces de sécurité, a déclaré le 3 mai le ministre de la Santé publique, Jurin Laksanawisit.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme de Yushu : la reconstruction sera achevée en trois ans (vice-PM chinois)
"Je me souviendrai toujours de l'amitié des Chinois", déclare le président maltais
Les expériences françaises sont une valeur de référence pour la protection de la langue maternelle
Les appels à purifier la langue chinoise induisent dans l'erreur
C'est normal de louer un appartement
La faible émission de carbone devient un nouveau moteur de la création d'emplois
Pourquoi les nouveaux riches de Chine sont aussi détestables