100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.05.2010 16h59
Forte abstention aux élections législatives à Maurice

Plus d'un électeur sur deux ne s'est pas rendu aux urnes pour les élections législatives à Maurice, mercredi, a indiqué la Commission électorale, estimant le taux de participation globale à 78%, soit en régression comparativement aux 81,52% de votants enregistrés aux élections de juillet 2005.

Si lors de ces dernières consultations populaires il y a cinq ans, quatorze circonscriptions pouvaient se targuer d'avoir dépassé la barre des 80%, par contre pendant le scrutin de mercredi, le nombre peut se compter sur les doigts d'une main car en principe, elles ne seront que cinq à pouvoir prétendre se retrouver avec des taux de participation de plus de 80%, selon les dernières indications préliminaires rendues publiques par la Commission électorale vers 22H30 heure locale, mercredi soir.

Toujours selon la Commission électorale, le scrutin s'est déroulé sans problème mis à part quelques incidents isolés généralement sans conséquence. Le dépouillement des bulletins a commencé jeudi matin vers 06H00GMT et les résultats ne devraient pas être connus avant 13H00 GMT.

Aucun sondage n'a été fait mais les observateurs laissent entendre que les résultats devraient être serrés, ce qui indiquerait une contre-performance du gouvernement du Premier ministre Navin Ramgoolam qui avait annoncé une large victoire des siens en début de campagne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
"Je me souviendrai toujours de l'amitié des Chinois", déclare le président maltais
Wen Jiabao appelle les jeunes à "avoir les pieds sur terre"
Les appels à purifier la langue chinoise induisent dans l'erreur
C'est normal de louer un appartement
La faible émission de carbone devient un nouveau moteur de la création d'emplois
Pourquoi les nouveaux riches de Chine sont aussi détestables
John Hennessy : il faut à la Chine au moins vingt ans pour pouvoir établir des universités de classe mondiale