100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.05.2010 13h09
Thaïlande : les "chemises rouges" acceptent le plan de réconciliation du PM Abhisit

Le Front uni pour la démocratie contre la dictature (UDD) ne rejette pas l'accord de réconciliation proposé par le Premier ministre Abhisit Vejjajiva hier, a annoncé mardi Veera Musigapong, un des principaux leaders des "chemises rouges".

Cependant, le groupe anti-gouvernemental a demandé quatre points au gouvernement, notamment de fixer une date précise pour la dissolution de la Chambre, a indiqué Veera Musigapong.

Le Premier ministre n'a pas le pouvoir de fixer une date pour l' élection au 14 novembre, a poursuivi Jatuporn Promphan, autre leader anti-gouvernemental.

Ce pouvoir est entre les mains de la Commission électorale du pays.

L'UDD a demandé au gouvernement de se montrer sincère vis-à-vis de la feuille de route sur la réconciliation en arrêtant d' intimider les manifestants de l'UDD, les chemises rouges, a ajouté Natthawut Saikua, autre leader.

Veera Musigapong a affirmé que les leaders de l'UDD ne chercheront pas obtenir l'amnistie et qu'ils sont prêts à se battre contre les charges qui pèsent sur eux.

Parallèlement, les "chemises rouge"s ne se disperseront pas tant que le Premier ministre Abhisit Vejjajiva n'aura pas annoncé la date de la dissolution du Parlement, d'après Natthawut Saikua.

Le gouvernement thaïlandais est prêt à organiser une nouvelle élection générale le 14 novembre si les conditions sont remplies, a déclaré le Premier ministre Abhisit Vejjajiva lundi soir lors d' un programme télévisé diffusé en direct.

« Je pense que si le processus de réconciliation (est accepté par toutes les parties) et que la situation retourne à la normale, l'élection aura lieu le 14 novembre, objectif que le gouvernement est prêt à atteindre », a ajouté M. Abhisit.

Le mouvement des "chemises rouges" manifeste depuis la mi-mars à Bangkok pour faire tomber le gouvernement d'Abhisit Vejjajiva et occupe depuis plus de trois semaines un quartier touristique et commerçant autour duquel ont été érigées des barricades.

[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois encourage les étudiants à contribuer à la modernisation
La Chine va augmenter le taux de réserves obligatoires
Pourquoi les nouveaux riches de Chine sont aussi détestables
John Hennessy : il faut à la Chine au moins vingt ans pour pouvoir établir des universités de classe mondiale
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français