100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.05.2010 14h45
Thaïlandais : le PM tente de mettre fin à la crise politique

Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva, a déclaré lundi qu'il travaillait sur une feuille de route sur la réconciliation afin de mettre fin à la crise politique du pays.

Le gouvernement tente en ce moment de résoudre les problèmes politiques et sécuritaires, a rapporté le National News Bureau of Thailand citant M. Abhisit.

Aussi, le travail en cours du gouvernement a pour objectif de trouver une solution aux problèmes politiques et sécuritaires, a indiqué M. Abhisit.

Le rassemblement contre le gouvernement dans le centre de Bangkok a posé des problèmes aux Thaïlandais à cause des barrages routiers ou encore des raids sur les hôpitaux, a indiqué le vice- Premier ministre en charge de la sécurité, Suthep Thaugsuban.

Par ailleurs, le site de rassemblement, le carrefour Rathchaprasong, est dangereux car les terroristes se sont mêlés aux manifestants, a expliqué M. Suthep.

Parallèlement, l'armée a reçu l'ordre de préparer les véhicules blindés pour reprendre les zones occupées par les chemises rouges dans le centre de la capitale thaïlandaise, a déclaré lundi le colonel Sansern Kaewkamnerd, porte-parole du Centre pour la résolution des situations d'urgence (CRES).

Les véhicules blindés protègeront le personnel de la police et de l'armée des attaques menées par les manifestants de l' opposition, qui pourraient être armés, a informé le porte-parole du CRES.

Le rassemblement anti-gouvernemental se déroule depuis le 12 mars et les manifestants se réunissent maintenant au carrefour Rathchaprasong, leur principal site de rassemblement.

Ils demandent au Premier ministre Abhisit Vejjajiva de dissoudre « immédiatement » la chambre basse du parlement et d' organiser une nouvelle élection générale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va augmenter le taux de réserves obligatoires
L'Exposition universelle de Shanghai ouvre ses portes
John Hennessy : il faut à la Chine au moins vingt ans pour pouvoir établir des universités de classe mondiale
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique