100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.05.2010 13h11
Les partis d'opposition grecs critiquent les nouvelles mesures d'austérité du gouvernement

L'opposition grecque a fermement dénoncé le nouveau plan d'austérité annoncé par le gouvernement dimanche en échange d'une aide financière conjointe de l'UE et du FMI à la Grèce.

Le chef du principal parti d'opposition, Antonis Samaras, opposé à la solution consistant à récourir au FMI pour surmonter la crise du crédit, a parlé du Waterloo des politiques et projections du gouvernement socialiste.

"Le Premier ministre a présenté aujourd'hui, comme salutaires, des mesures supplémentaires qu'il qualifiait d'inutiles jusqu'à hier", a indiqué Samaras, chef d'une formation du centre-droit, le parti de la Nouvelle démocratie.

"Soit le gouvernement nous a mentis, soit il a perdu le contrôle. Dans un cas comme dans l'autre, nous sommes plus menacés par le remède que la par la maladie", a-t-il estimé, suggérant de nouvelles mesures pour stimuler le marché, la compétitivité et la croissance.

Les mesures annoncées dimanche comprennent: une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), qui passe de 21 à 23 %, une nouvelle augmentation de 10 % des taxes sur le carburant, l'alcool et le tabac et une réduction supplémentaire des salaires du secteur public et des pensions.

Le ministre grec des Finances George Papaconstantinou a indiqué que 30 milliards d'euros (39,8 milliards de dollars américains) pourraient être économisés d'ici la fin de 2012 dans le cadre des nouvelles mesures d'austérité.

Dans les jours à venir, le gouvernement grec, qui détient une majorité de 160 sièges dans un parlement de 300 membres, devrait soumettre l'accord au vote au parlement.

L'annonce de dimanche a suscité des réactions violentes similaires chez tous les partis représentés au parlement.

"Les thèses du Premier ministre sont limitées aux remèdes qui réduisent la fièvre, mais ne combattent pas le virus. Ils donnent peut-être du confort aujourd'hui, mais sans développements, les symptômes seront pires demain", a estimé Kostas Aivaliotis, porte- parole d'un parti d'extrême droite, le Rassemblement populaire orthodoxe.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Exposition universelle de Shanghai ouvre ses portes
Hu Jintao souhaite que l'Exposition universelle soit une passerelle entre la Chine et le reste du monde
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?