100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.05.2010 13h07
La police thaïlandaise va négocier pour reprendre la zone occupée par les manifestants

La police ne lésinera pas sur ses efforts de négociations avec les principaux leaders des chemises rouges pour la reprise d'un site de manifestations situé en proximité d'un hôpital public, a annoncé dimanche le général major Wichai Sangprapai, commandant de la Division N°1 de la police métropolitaine.

Pour des raisons de sécurité, l'Hôpital public Chulalongkorn a annoncé dimanche que ses services réguliers ne reprendront pas tant que les manifestants ne quittaient pas un site en proximité de l'hôpital.

Les activités ordinaires ne reprendront qu'après le retrait des manifestants du carrefour Saladaeng et et l'abandon de l'organisation d'un meeting au carrefour Sarasin, a déclaré le docteur Adisorn Phattaradul, directeur de l'Hôpital Chulalongkorn.

Le carrefour Saladaeng se situe en face de l'Hôpital Chulalongkorn, qui se trouve à environ 700 mètres du carrefour Sarasin.

La police tentera d'expliquer les difficultés de l'hôpital aux principaux cadres, selon le Bureau national thaïlandais de l'information en citant les propos tenus par le général major de la police, M. Wichai.

L'Hôpital Chulalongkorn a déjà évacué quelque 140 patients vers d'autres hôpitaux pour des raisons de sécurité après l'irruption des manifestants jeudi soir dans l'hôpital à la recherche des troupes qu'ils croyaient s'y trouver.

Les manifestants anti-gouvernementaux sont actuellement massés au carrefour Rathchaprasong, leur principal camp de ralliement, non loin de l'hôpital.

Les manifestations anti-gouvernementales se tiennent depuis le 14 mars dans l'optique de faire pression sur le Premier ministre Abhisit Vejjajiva pour disssoudre la chambre basse du parlement et organise des élections générales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Exposition universelle de Shanghai ouvre ses portes
Hu Jintao souhaite que l'Exposition universelle soit une passerelle entre la Chine et le reste du monde
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?