100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.05.2010 09h11
Le président iranien critique l'échec de l'AIEA dans le désarmement nucléaire

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a critiqué l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour avoir échoué à tenir ses promesses en matière de désarmement nucléaire, a rapporté dimanche l'agence de presse iranienne Fars.

Avant de quitter Téhéran pour se rendre à New York afin de participer à la conférence de la révision du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), M. Ahmadinejad a confié aux journalistes que l'AIEA a échoué à accomplir sa mission à cet égard.

"Le désarmement et la non-prolifération n'ont pas été matérialisés parce que davantage de pays ont obtenu des bombes atomiques", a indiqué le président iranien.

Il a critiqué la performance médiocre de l'AIEA pour aider les pays membres du TNP à avoir accès à l'énergie et à la technologie nucléaires pacifiques, ajoutant que "l'AIEA n'a pas réussi à accomplir sa mission ces 40 dernières années", a rapporté Fars.

Concernant les conférences de la révision du TNP précédentes, M. Ahmadinejad a indiqué qu'aucune réunion n'a débouché sur des résultats satisfaisants, ajoutant que "le succès de la prochaine réunion serait une étape importante vers l'établissement de la sécurité mondiale".

Selon Fars, le président iranien présentera à la conférence de la révision du TNP une série de propositions concernant les réformes du TNP.

La conférence de la révision du TNP de 2010, prévue entre les 3 et 28 mai au siège de l'ONU à New York, envisage d'évaluer les qualités et les insuffisances du traité TNP.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Exposition universelle de Shanghai ouvre ses portes
Hu Jintao souhaite que l'Exposition universelle soit une passerelle entre la Chine et le reste du monde
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?