100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.05.2010 09h11
Plusieurs factions palestiniennes rejettent les négociations "de proximité"

Plusieurs factions palestiniennes ont rejeté dimanche la nouvelle approbation par la Ligue arabe (LA) pour organiser des négociations "de proximité" entre Israël et l'Autorité nationale palestinienne (ANP).

Le comité de l'initiative arabe de paix de la LA a approuvé de nouveau la proposition américaine pour mener des négociations indirectes entre Israéliens et Palestiniens lors d'une réunion au Caire. La LA a déjà accepté en mars dernier cette proposition alors qu'Israël a poursuivi sa construction de nouveaux logements juifs à Jérusalem-Est et que l'ANP est devenue ainsi réticente à revenir à la table des négociations.

En même temps, le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré qu'"à la lumière de l'approbation arabe", les négociations "de promité" reprendront une fois que l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) les accepte.

Cependant, le mouvement Hamas, opposé au Fatah de M. Abbas, a indiqué que la reprise des négociations "signifie une soumission aux conditions de l'occupation israélienne".

Dans un communiqué émis aux médias, le Hamas a indiqué que la promesse des Etats-Unis pour arrêter les "provocations israéliennes", comme l'a montré la construction de logements sur le territoire occupé, "ne signifie rien qu'une illusion".

Le Hamas "critique l'approbation par le comité de la LA de reprendre les négociations", a ajouté ce communiqué, indiquant qu'Israël "n'a pas respecté la demande arabe" d'arrêter ses activités de construction.

Le mouvement Jihad, un groupe plus radical basé à Gaza, a également rejeté la proposition américaine pour mener des négociations indirectes sur le s frontières du futur Etat palestinien, destinées à paver le chemin pour des négociations directes sur des dossiers du statut final.

"Les Arabes se sont privé de la capacité de prendre une décision concernant la cause palestinienne", a déclaré le mouvement, ajoutant que le soutien à ces négociations "a été imposé aux Arabes par la Maison Blanche".

Certaines factions de l'OLP, y compris le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et le Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP), sont également mécontentes de l'approbation de cette proposition.

"C'est un service gratuit pour l'occupation israélienne et un coup sur l'unité palestinienne", a déclaré le FDLP dans un communiqué.

Saleh Zida, un responsable du FDLP, a confié à l'agence Xinhua que "les négociations indirectes entreront dans l'impasse", expliquant que Washington n'a pas fourni de garanties et d'explications claires sur les questions palestiniennes en cas d'échec des pourparlers.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Exposition universelle de Shanghai ouvre ses portes
Hu Jintao souhaite que l'Exposition universelle soit une passerelle entre la Chine et le reste du monde
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?