100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.05.2010 15h59
Un hôpital thaïlandais bloqué par les manifestants anti-gouvernementaux

Les manifestants anti-gouvernementaux thaïlandais, les "chemises rouge"s, ont placé des pneus sur la route depuis 18h30 vendredi, bloquant les entrées et les sorties de l'Hôpital public Chulalongkorn au centre de Bangkok, a rapporté la télévision officielle NBT.

Dans l'après-midi, les manifestants ont convenu de libérer une partie de la route devant l'hôpital pour permettre aux ambulances et aux patients de partir.

A 14h00, le commissaire de la police de Bangkok Santhan Chayanon, le commandant de la 1er dévision de l'armée Wichai Sangprapai et le leader des échemises rougesé Suporn Attawong ont inspecté les lieux pour s'assurer que la route n'était pas bloquée avec des pneus.

Entre temps, l'hôpital a commencé à évacuer les patients vers d'autres hôpitaux après l'incursion des manifestants jeudi dans la nuit, selon l'Agence de presse thaïlandaise.

Les manifestants, sous la direction de Payap Panket, ont fait irruption dans l'Hôpital Chulalongkorn à la recherche des troupes qu'ils croyaient s'y trouver. Ils n'ont malheureusement trouvé aucun soldat.

Plus tard vendredi, l'un des principaux dirigeants des échemises rougesé, Weng Tojirakarn, s'est excusé pour l'incursion.

Les "chemises rouges" campent depuis six semaines au carrefour Rathchaprasong, centre commercial du coeur de Bangkok, dans l'optique de faire pression sur le Premier ministre Abhisit Vejjajiva pour qu'il dissolve la chambre basse du parlement et organise des élections générales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao souhaite que l'Exposition universelle soit une passerelle entre la Chine et le reste du monde
Expo 2010 : dirigeants étrangers présents à la cérémonie d'ouverture
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?