100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.04.2010 08h27
Le directeur général du FMI pour une réévaluation du Renminbi progressive

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a estimé que la réévaluation du Renminbi va se faire de façon progressive.

Dans une interview parue mercredi à La Tribune (quotidien économique français), M. Strauss-Kahn a déclaré que la réévaluation du Renminbi (monnaie chinoise) est cohérente avec un plan de relance centrée sur la demande intérieure du pays et que cette réévaluation "permettrait de lutter contre les tension inflationnistes internes".

"Il est clairement de l'intérêt des Chinois eux-mêmes d'opérer cette réévaluation", a-t-il souligné, en ajoutant: "A l'autre extrémité, il y a un pays qui accumule les déficits, les Etats-unis. Mais là aussi, le balancier revient dans le bons sens".

Sur la régulation financière, le directeur général du FMI a indiqué que l'on est encore loin du compte, parce que "ce sont des questions extrêmement techniques".

Il a fait savoir que le calendrier de la complexité technique n'est pas le même que celui de la politique lors que le travail sérieux n'a été lancé qu'il y a un an.

"On avance donc aux Etats-unis, au Royaume-Uni, En France, alors que d'autres pays sont plus réticents, le Canada ou le Japon, parce que l'urgence est moins forte pour eux, leur système bancaire n'ayant pas été touché autant", a-t-il précisé.

S'agissant de la crise grecque, M. Strauss-Kahn a fait savoir que le FMI est en train d'élaborer avec le gouvernement d'Athènes un chemin raisonnable de retour à une situation normale.

"En contre-partie, le pays aidé s'attache à régler ses problèmes, qui sont souvent d'origine budgétaire. On n'impose rien du tout. C'est le gouvernement souverain qui décide des mesures concrètes à prendre", a souligné le directeur général du FMI, en disant que "la maladie est toujours antérieure à l'arrivée du docteur".

Le Premier ministre grec George Papandreou avait demandé vendredi dernier l'activation du plan d'aide Union européenne-Fonds monétaire international pour aider la Grèce à sortir de la crise.

Frappée par la crise économique mondiale, la Grèce a enregistré un accroissement rapide du déficit budgétaire et la dette totale du pays s'élève à environ 300 milliards d'euros. La crise financière en Grèce a suscité des turbulences sur le marché financier international.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao appelle à faire rayonner l'esprit de "travailleur modèle"
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe