100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.04.2010 13h14
Le ministre israélien de la Défense à Washington pour discuter des sujets liés à l'Iran et à la Syrie

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a rencontré mardi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le secrétaire à la Défense Robert Gates à Washington, pour exprimer les préoccupations israéliennes sur le programme nucléaire iranien et la fourniture par la Syrie de missiles au mouvement Hezbollah au Liban.

A l'issue de leur entretien au Département d'Etat, Mme Clinton et M. Barak ont déclaré aux journalistes qu'ils avaient tenu une conversation "excellente, très constructive, positive" sur la sécurité d'Israël et le processus de paix, sans donner davantage de détails sur la rencontre.

M. Barak a rencontré lundi le président Barack Obama et son conseiller pour la sécurité nationale James Jones à la Maison Blanche.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec M. Gates, tenue au Pentagone, M. Barak a affirmé que l'Etat hébreu soutenait les efforts du gouvernement Obama pour imposer des sanctions plus dures contre l'Iran, affirmant néanmoins que seul le temps pourrait prouver que les sanctions étaient efficaces.

M. Barak a averti qu'un Iran doté d'armes nucléaires pourrait "changer le paysage" non seulement de la région du Moyen-Orient, mais également de l'ensemble du système international.

Le gouvernement Obama, comme les gouvernements américains précédents, a réaffirmé l'engagement "inébranlable" des Etats-Unis à assurer la sécurité d'Israël. Des analystes estiment pourtant que cet engagement traditionnel ne peut pas combler l'écart de positions des deux gouvernements sur certains sujets sensibles.

Israël considère l'Iran comme une menace émergente, et le gouvernement israélien dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu a demandé depuis un an à Washington d'empêcher Téhéran de se doter d'armes nucléaires, affirmant que l'approche dite de "deux voies", à savoir l'engagement et les sanctions, ne pourrait pas freiner efficacement l'ambition nucléaire iranienne.

Pour le gouvernement américain, la priorité de la politique au Moyen-Orient consiste pourtant à pousser le gouvernement israélien à reprendre les pourparlers de paix avec les Palestiniens.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
Séisme au Qinghai : le bilan s'alourdit à 2 220 morts
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe