100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.04.2010 09h48
Les Etats-Unis veulent des sanctions sévères contre l'Iran (HillaryClinton)

La secrétaire d'État américaine Hillary Rodham Clinton a déclaré mardi que les discussions récentes entre l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Iran n'avaient enregistré aucun progrès visible concernant le programme nucléaire de la République islamique, ajoutant que les États-Unis continueraient de travailler avec leurs partenaires à l'élaboration de sanctions sévères.

"Le mépris persistant de l'Iran pour ses obligations internationales souligne l'importance d'une pression internationale unie pour lui faire changer sa politique. Les États- Unis travaillent avec nos partenaires à l'élaboration de nouvelles sanctions, plus sévères, pour bien faire comprendre aux dirigeants iraniens le choix auquel ils sont confrontés", a déclaré la secrétaire d'État à la presse à l'issue de sa rencontre avec des diplomates européens.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a rencontré récemment le directeur général de l'AIEA Yukiya Amano à Vienne, pour discuter d'un plan proposé en octobre dernier par l'agence de sûreté nucléaire et aux termes duquel l' uranium à faible enrichissement de l'Iran devait être exporté en Russie, pour y être davantage enrichi, puis en France pour y être transformé en combustibles pour le réacteur nucléaire iranien.

"Mon opinion personnelle est qu'il n'y a aucune volonté sérieuse de donner suite à ce programme d'échange d'uranium, et je suis convaincue qu'un accord pourrait toujours être réalisé s'il y avait une réelle volonté politique", a déclaré le ministre des Affaires étrangères à l'issue de sa visite à l'AIEA.

Les États-Unis, Israël et d'autres pays occidentaux ont exprimé de vives préoccupations sur le programme nucléaire iranien, estimant que Téhéran pouvait obtenir du combustible d'uranium nécessaire pour produire des armes atomiques par le même processus qu'il utilise pour purifier l'uranium. L'Iran réitère avec insistance que son programme nucléaire ne sert que des visées pacifiques.

L'administration Obama tente de faire avancer l'élaboration d' une quatrième série de sanctions à l'encontre de l'Iran dans le cadre des Nations unies, de manière à forcer les dirigeants iraniens à réaliser "l'importance de changer leurs actes et leurs décisions concernant leur programme nucléaire".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
Séisme au Qinghai : le bilan s'alourdit à 2 220 morts
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe