100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.04.2010 08h47
Madagascar : Rajoelina optimiste sur l'issue de la rencontre à Prétoria

Le président de la Haute Autorité de la Transition (HAT) de Madagascar, Andry Rajoelina, qui était parti mardi pour Prétoria, en Afrique du Sud, où il doit rencontrer mercredi l'ancien président Marc Ravalomanana en vue d' une sortie de crise de leur pays, n'a pas caché son optimisme quant à cette entrevue avant son départ.

"Le peuple malgache s'impatiente. On prendra l'ultime décision à Prétoria. On ne peut plus se permettre de prolonger la transition'', a déclaré M. Rajoelina à l'aéroport international d'Antananarivo.

"J'espère qu'on ne va plus se mettre des bâtons dans les roues, qu'on n'assistera plus à des guéguerres politiques et à des discussions futiles portant sur le partage des sièges'', a-t-il continué.

Le président de la HAT a réaffirmé qu'un "accord de principe" avait été accordé par les deux principaux protagonistes en ce qui concerne les grandes lignes d'un schéma de sortie de crise.

"Normalement, on procédera à la signature d'un accord en Afrique du Sud'', a-t-il dit.

Selon ses dires, cette proposition se porte sur la mise en place d'un gouvernement d'union nationale avant une élection législative.

Andry Rajoelina souhaite qu'une ''solution consensuelle'' soit trouvée à l'issue de la rencontre de Prétoria, tout en avertissant que si la rencontre de Prétoria échoue, ''il y aurait une autre solution de rechange''.

Les forces armées malgaches ont pressé le président de la HAT de présenter ''une feuille de route vérifiable'' avant fin avril.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
Séisme au Qinghai : le bilan s'alourdit à 2 220 morts
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe