100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.04.2010 09h13
Madagascar : les protagonistes politiques quittent le pays mardi pour négocier

Les délégations malgaches vont quitter la grande île pour Pretoria en Afrique du sud, mardi, pour une face-à-face prévue mercredi entre les protagonistes malgaches, a-t-on appris auprès des quatre mouvances.

Des sources autorisées des mouvances protagonistes dont celle du président de la Haute Autorité de Transition (HAT), Andry Rajoelina, et celles des anciens présidents Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy, ont indiqué que chacune des délégations de chaque mouvance auront 7 membres.

D'après un communiqué conjoint des ambassadeurs de la France à Madagascar, Jean-Marc Châtaigner et celui de l'Afrique du Sud, Sam Mokgheti Monaisa, c'est le président sud-africain Jacob Zuma, qui va présider cette rencontre, assisté par Joaquim Chissano, médiateur en chef de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC). Pourtant, la mouvance Marc Ravalomanana déclare avoir été informée, de source sûre que « c'est Joaquim Chissano, lui même, qui présidera la réunion».

Rappelons que cette rencontre a été initiée par la France et l' Afrique du Sud après la visite des émissaires français dont le secrétaire d'Etat français à la Coopération et à la Francophonie, Alain Joyandet et le Conseiller pour l'Afrique du Président français Nicolas Sarkozy, André Parant chez Andry Rajoelina le 31 mars dernier, ainsi que la délégation envoyée par le président de l'Afrique du Sud, Jacob Zuma, le 15 avril dernier.

Ces derniers ont été envoyés, suite à la décision de l'Union Africaine de sanctionner 109 personnalités de la HAT à la mi-mars dernier, pour entrave à la sortie de crise par un refus de visas à l'étranger, le gel des avoirs extérieurs ainsi que l'interdiction de participation aux réunions internationales.

Rajoelina, le président de la HAT a décidé de diriger seul le pays alors qu'il y avait des Accords signé par lui-même et les trois anciens présidents malgaches à Maputo en Août 2009 et un acte à Addis-Abeba en novembre 2009 stipulant'une transition de 15 mois maximum finalisée par des élections législatives et présidentielles sous la supervision internationale et que cette transition serait présidée par Andry Rajoelina avec deux co- présidents dont Emmanuel Rakotovahiny, de la mouvance Zafy et Fetison Rakoto Andrianirina, de la mouvance Ravalomanana. Ces Accords et acte additionnel stipulent également la nomination de Eugène Mangalaza, de la mouvance Ratsiraka en tant que Premier ministre de consensus.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le bilan s'alourdit à 2 220 morts
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 183 morts
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine