100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.04.2010 13h19
Obama invite le président palestinien à effectuer une visite à Washington en mai

Le président palestinien Mahmoud Abbas a reçu une invitation du président américain Barack Obama d'effectuer en mai une visite à Washington, a déclaré dimanche Saëb Erekat, négociateur en chef palestinien.

"La date exacte n'a été fixée mais la visite se déroulera en mai", a confié à Xinhua M. Erekat. Il a ajouté que George Mitchell, l'envoyé spécial américain chargé du processus de paix du Moyen-Orient, a transmis l'invitation à M. Abbas, qui l'a acceptée.

Il s'agit de la seconde visite de M. Abbas aux Etats-Unis depuis l'arrivée au pouvoir du président Obama l'année dernière. Pourtant, elle interviendra durant une période difficile où les négociations de paix israélo-palestiniennes sont au point mort.

Le mois dernier, l'Organisation de libération palestinienne (OLP) a approuvé une proposition américaine pour ouvrir les négociations "de proximité" (indirectes) avec Israël, mais une décision israélienne de construire 1.600 unités de logements à Jérusalem-Est, un endroit considéré par les Palestiniens comme leur future capitale, a entravé le lancement des négociations.

Pourtant, selon un reportage publié dimanche par Ha'aretz, un journal israélien, les négociations de proximité s'ouvriront pendant la première moitié du mois de mai et Washington servira de médiateur. Pourtant, M. Erekat a fait savoir que cela "dépendrait d'une démarche du gouvernement israélien de suspendre toutes ses activités provocatrices liées aux colonies de peuplement".

"Les négociations ne sont pas liées à un certain moment, elles seront soumises à une attitude et la direction palestinienne est toujours en attente de l'attitude israélienne d'arrêter tous ses actes provocateurs", a ajouté M. Erekat.

M. Mitchell est arrivé jeudi dernier dans la région et a rencontré les dirigeants israélien et palestinien en vue de lancer les négociations de proximité. Il n'a pas réussi à obtenir l'engagement israélien de cesser l'expansion de ses colonies de peuplement, mais a apporté une promesse de la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, d'oeuvrer pour résoudre le conflit par la solution de deux Etats.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 183 morts
Air China reprend ses vols vers l'Europe après l'éruption du volcan en Islande
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde