100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.04.2010 08h48
L'Iran veut envisager l'envoi de son uranium à l'étranger (Mottaki)

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a déclaré dimanche que son pays a accepté d'envoyer de l'uranium faiblement enrichi à l'étranger pour plus de transformation.

Mais M. Mottaki a ajouté que les détails spécifiques restaient à être mis en place.

M. Mottaki se trouve actuellement à Vienne pour tenter d' obtenir le soutien de l'Autriche pour refuser de nouvelles sanctions onusiennes. L'Autriche occupe un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité jusqu'à la fin de cette année.

Dimanche, M. Mottaki a rencontré son homologue autrichien, Michael Spindelegger, pour parler de la proposition concernant l' échange de combustible nucléaire.

Lors de la conférence de presse qui a suivi leur rencontre, M. Mottaki a déclaré que l'Iran discute dans les détails de la proposition avec l'Agence internationale de l'énergie atomique ( AIEA).

Selon lui, l'AIEA peut jouer un rôle important à cet égard, ajoutant que cette initiative permettra de bâtir la confiance entre toutes les parties concernées.

Pour sa part, M. Spindelegger a déclaré que l'Iran doit coopérer avec la communauté internationale s'il veut éviter des sanctions.

« Le train se dirige en direction des sanctions. J'espère qu'on n'aura pas à en venir à ces sanctions et que l'Iran est prêt à coopérer avec la communauté internationale », a déclaré le ministre autrichien des Affaires étrangères.

Avant sa rencontre avec M. Spindelegger, M. Mottaki a rencontré le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano.

« La réunion s'est déroulée dans une atmosphère d'affaires », a rapporté la porte-parole de l'AIEA, Gill Tudor, dans un communiqué.

D'après elle, les deux parties « ont discuté de la question de la distribution de carburants au Centre de recherche de Téhéran et des modalités de sa réalisation ».

L'accord initié par l'AIEA en octobre dernier prévoit que l' Iran envoie de l'uranium faiblement enrichi à l'étranger pour plus de transformation.

Mais la proposition est tombée dans une impasse car l'Iran insiste pour que l'échange de carburant se fasse sur son territoire et simultanément.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 183 morts
Air China reprend ses vols vers l'Europe après l'éruption du volcan en Islande
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde