100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.04.2010 16h09
Thaïlande : des explosions à Bangkok font au moins 5 morts et une centaine de blessés (ACTUALISATION)

Une série d'explosions de bombes a frappé Silom, district financier de Bangkok jeudi soir, faisant au moins cinq morts et une centaine de blessés, ont rapporté des médias locaux.

Plus tôt, la chaîne de télévision TPBS TV avait rapporté qu'une femme était morte à l'hôpital Chulalongkorn.

Des hommes non identifiés ont lancé des grenades M-79 depuis le cinquième étage de l'hôpital, selon un témoin.

Le siège de la Bangkok Bank, la plus grande banque commerciale thaïlandaise, a été frappé par une bombe jeudi soir, faisant plus de 20 blessés, ont rapporté les médias locaux.

L'explosion s'est produite aux environ de 21h00, après trois explosions qui ont frappé le troisième étage de la station d' aérotrain de Sala Daeng, le Skywalk et l'hôtel de Dusit Thani, faisant au moins 20 blessés en moins d'une heure.

Ensuite, des sirènes d'ambulances ont été entendues.

Sansern Kaewkamnerd, porte-parole du Centre pour la résolution des situations d'urgence (CRES) a confirmé que les explosions ont été causées par des grenades M-79.

Les explosions se sont produites quelques minutes après 20h00, à 500 mètres de l'endroit où des affrontements impliquant les " chemises rouges" avaient lieu, au carrefour de Sala Daeng, a rapporté le service d'informations Nation.

Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva a convoqué une réunion sécuritaire d'urgence juste après les explosions.

Sur la route Sathorn Nord, à deux km environ des sites d' explosion, des dizaines de soldats armés patrouillent actuellement.

La direction de l'aérotrain de Bangkok a interrompu ses services dans quatre stations et la direction du métro a suspendu les services dans cinq stations après les explosions.

Par ailleurs, les "chemises rouges" qui campaient à proximité ont allumé au moins dix feux d'artifice afin d'empêcher les hélicoptères de l'armée d'entrer dans la zone.

Jeudi soir, la Cour civile a émis une injonction contre l'usage de la force pour disperser le rassemblement des manifestants de l' opposition au carrefour Rajprasong.

Mais la cour a noté que la manifestation a affecté la population et que le gouvernement pouvait donc prendre des mesures pertinentes sur le plan international pour empêcher les manifestants de lancer des initiatives plus dures.

Sansern Kaewkamnerd, porte-parole du Centre pour la résolution des situations d'urgence (CRES), a déclaré au téléphone à TPBS TV que l'armée ne dispersera pas les chemises rouges ce soir.

"Une enquête initiale montre que la grenade a été tirée depuis Suan Lum (Bazar de nuit) à environ un kilomètre de Silom, ou près du site de rassemblement des chemises rouges", a-t-il indiqué, ajoutant qu'il "ne s'agit pas du travail de l'armée".

Mercredi tard dans la soirée, des centaines d'habitants de Bangkok ont jeté des objets sur les chemises rouges, entraînant une riposte des manifestants, et faisant une vingtaine de blessés, dont deux étrangers.

[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 183 morts
Air China reprend ses vols vers l'Europe après l'éruption du volcan en Islande
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde