100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.04.2010 09h41
Madagascar/exploitation minière : l'octroi des titres encore suspendu

Le ministre malgache des Mines et des Hydrocarbures de transition, Mamy Ratovomalala, a déclaré mercredi lors d'un atelier de travail avec des économistes et ses collègues de la Haute Autorité de Transition (HAT), que l' octroi des titres miniers est encore suspendu en attendant le nouvel ordre.

Le ministère des Mines et des Hydrocarbures de transition a pris cet initiative afin d'atténuer les exploitations de certains opérateurs, ceci entre dans le cadre de la politique d'assainissement des permis miniers.

"Une fois assaini, l'octroi des titres miniers pourra reprendre sa voie normale car, actuellement, une vingtaine d'opérateurs seulement occupent les 170 000 kilomètres carrés miniers alors qu' ils ne les exploitent pas réellement. Certains de ces opérateurs utilisent seulement les titres octroyés pour spéculer sur les marchés boursiers de Londres, de Singapour et de Hong Kong. D'où un manque à gagner par l'Etat malgache car les transactions se font à l'extérieur du pays", a expliqué Mamy Ratovomalala.

Selon le ministre, une nouvelle stratégie sera mise en place afin que ce secteur puisse mieux participer au développement du pays et de freiner les spéculations faites par ces opérateurs, un projet d'ordonnance est même déjà en vue pour modifier le contenu des textes en vigueur régissant le secteur minier.

Dans le cas concret, plusieurs actions ont déjà été entamées notamment l'augmentation à 100% des frais administratifs miniers, les recettes y afférentes enregistrées par le Bureau des cadastres miniers de Madagascar (BCMM) en 2009 ont été déjà atteintes, environ 4 800 000 dollars américains, alors que 38% des titulaires de permis seulement ont payé depuis janvier jusqu'en avril 2010.

Le retrait des permis miniers sera aussi appliqué pour les opérateurs en manque de moyens d'exploiter les carrés miniers à leur disposition, comme les matériels de sondage et de forages, a ajouté le ministre de tutelle.

Mais il est à noter que le BCMM a continué toujours la collecte des demandes de permis miniers, seulement la délivrance des titres reste suspendue.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 183 morts
Air China reprend ses vols vers l'Europe après l'éruption du volcan en Islande
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde