100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.04.2010 15h47
Air France KLM déclare perd 35 millions d'euros par jour

Le groupe Air France KLM a déclaré lundi qu'il perdait 35 millions d'euros par jour dans la crise du trafic aérien provoqué par un nuage de cendres volcaniques venu d'Islande.

"L'industrie du transport aérien européen perd 150 millions d'euros par jour et nous sommes au 5e jour. Air France KLM en représente le quart, soit 35 millions d'euros", a dit Pierre-Henri Gourgeon, directeur général du groupe, lors d'un point de presse.

Près de 500.000 emplois directs, et trois fois plus d'emplois indirects, sont de fait, à la veille d'un "chômage technique totale", a poursuivi M. Gourgeon, devant la presse au siège de la compagnie à l'aéroport parisien de Roissy, près de Paris.

Cette crise coûte aux compagnies aériennes au moins 200 millions de dollars (147,3 millions d'euros) par jour dans leurs revenus, a indiqué Giovanni Bisignani, directeur général de l'Association internationale du transport aérien (IATA).

"La gestion du risque créée par le volcan islandais ne peut plus continuer sur les mêmes bases", a souligné M. Gourgeon.

"En l'absence de données précises sur la densité des particules éventuelles et en l'absence d'expériences suffisantes pour en déduire les risques pour les moteurs, Air France cherche une approche pragmatique basée sur des vols d'évaluation", a déclaré le patron du groupe Air France KLM.

Selon lui, l'objectif, qui est commun à plusieurs compagnies et pays européens, est de valider, par de nombreux vols et inspections à l'arrivée, l'absence de risques sur des routes qui permettraient une reprise progressive du trafic.

"Plusieurs vols d'avions moyen et long-courriers, sans passagers commerciaux, sont en cours - sept sont déjà lancés en France - et devraient permettre de valider des corridors vers le sud, vers Amsterdam et d'autres directions", a noté M. Gourgeon.

"Plusieurs dizaines de vols ont été effectués en Europe et sur 100% de ces vols, aucune anomalie n'a été rapportée", a souligné M. Gourgeon.

Plus tôt dans la journée, M. Bisignani a déjà critiqué la méthodologie unique que les gouvernements européens ont utilisée pour fermer l'espace aérien sur la modélisation théorique du nuage de cendres volcaniques.

"Les compagnies ont déjà entamé leurs vols de test pour évaluer la situation. Les résultats n'ont montré aucune irrégularité et les données sont en passe aux gouvernements et fournisseurs de service de transport aérien pour les aider à faire leur évaluation ", a rappelé M. Bisignani.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 046 morts
Séisme au Qinghai : le nouveau bilan s'établit à 1 706 morts
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE