100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.04.2010 15h35
OMS : pas de risques sanitaires réels à la suite du nuage de cendres volcaniques

Il n'y a pas de risque sanitaire réel à la suite du nuage de cendres volcaniques parti d'Islande et qui continuent de s'étendre sur l'Europe, a indiqué lundi un expert de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève.

"La contamination créée par ces cendres se trouve en très haute altitude et ne menace pas la santé humaine", a assuré la directrice du Département santé publique et environnement de l'OMS, le Dr Maria Neira, dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies.

"Le risque n'existe que si ces particules descendent au sol, comme c'est le cas en Islande", a dit le Dr Neira, tout en ajoutant : "Dans ces conditions, les personnes atteintes de pathologies respiratoires doivent éviter de faire de l'exercice. Et cela ne vaut que pour l'Islande, les citoyens du reste de l'Europe ne sont pas concernés".

Toutefois, a-t-elle ajouté, l'OMS qui est en contact étroit avec les autorités météorologiques préconise tout de même les mêmes recommandations qu'en cas de forte pollution et déconseille ainsi tout effort physique aux personnes ayant les poumons fragiles, notamment les asthmatiques.

"Les personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques comme l'asthme, un emphysème ou une bronchite "pourraient être plus sensibles à l'irritation si la cendre se trouve dans une atmosphère plus basse et dans des concentrations élevées", a expliqué le Dr Maria Neira.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 046 morts
Séisme au Qinghai : le nouveau bilan s'établit à 1 706 morts
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE