100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.04.2010 15h28
Les cendres du volcan islandais pourraient poser des risques pour la santé (OMS)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué vendredi que les cendres projetées dans l'atmosphère par le volcan en éruption en Islande pourraient poser un risque pour la santé, en particulier pour les gens souffrant d'asthme et d'autres problèmes respiratoires.

On estime qu'environ 25% des particules de cendre liées à l'éruption du volcan Eyjafjalla le 14 avril ont une taille inférieure à 10 microns, ce qui est plus dangereux car elles peuvent pénétrer plus profondément dans les poumons, a précisé l'OMS dans un communiqué.

Les gens souffrant de conditions respiratoires chroniques, tels que l'asthme ou la bronchite, pourraient être sujets à des irritations si les cendres se trouvent en fortes concentrations dans les couches basses de l'atmosphère, a indiqué l'OMS, qui conseille aux gens de suivre les directives des autorités locales chargées de la santé et de rester à l'intérieur s'ils ressentent des irritations dans leur gorge et leurs poumons, si leur nez coule et leurs yeux piquent.

L'OMS a noté néanmoins qu'actuellement, le nuage de cendres est suspendu dans les couches élevées de l'atmosphère. Tant que les cendres restent dans les couches hautes de l'atmosphère, il ne devrait pas y avoir de risque accru d'impact sur la santé. Des problèmes pour la santé pourraient se poser quand ces particules vont commencer à retomber.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 046 morts
Séisme au Qinghai : le nouveau bilan s'établit à 1 706 morts
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE