100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.04.2010 15h24
A l'aéroport de Marseille s'impatientent les passagers bloqués (REPORTAGE)

"Nous sommes complètement désespérés, au bout du rouleau...", se plaint un musicien portugais, qui attend depuis samedi un vol à l'aéroport de Marseille pour rejoindre son pays d'origine.

A demi endormis sur une banquette de l'aéroport, l'oeil braqué sur les tableaux d'affichage, ce jeune homme est avec ses trois jeunes copains, eux aussi musiciens, venus jouer à Cannes (Côte d' Azur).

L'aéroport de Marseille, ouvert au trafic aérien dimanche après- midi tout comme celui de Nice, doit accueillir 160 vols, l' ouverture des plate-formes aéronautiques du nord du pays est confirmée jusqu'à mardi matin à 08h00.

Les voyageurs bloqués sur leurs lieux de vacance ont commencé à débarquer par vagues successives aux premières heures de la matinée.

L'aéroport de la Cité phocéenne enregistre depuis lors une fréquentation identique à celle des grands chassés-croisés des périodes de congés d'été, sauf que le moral des voyageurs, en général des vacanciers rapatriés, est loin d'être au beau fixe.

"On vient de Turquie où nous étions restés bloqués durant trois jours et nous sommes supposés nous rendre en bus à (l'aéroport) Charles De Gaulle. Nous sommes là de 08H30, il est bientôt 14H00 et nous ne voyons rien venir", grogne un touriste français.

Deux avions, soit 500 personnes dont nombre de couples de seniors, se trouvent dans cette situation lundi après-midi, visiblement harassés et plutôt remontés contre leurs tours- opérators.

Selon eux, ceux-ci "n'ont pas fait d'efforts pour faciliter les transferts des avions vers les bus".

Plus de 180 autres touristes rapatriés de Crète (Grèce), qui doivent être acheminés vers Nantes sont tout aussi exaspérés.

"On a été poussés dans l'avion vers 04H00 du matin, nous sommes arrivés vers midi et nous voilà encore dans le brouillard", martèle l'un d'eux, désigné comme porte-parole pour communiquer avec la presse.

"Pas une seule personne de l'agence de voyage pour nous accueillir, on nous a dit vous êtes sur le territoire français, débrouillez-vous!", gronde-t-il.

Les plus jeunes parmi ces "naufragés" des vacances s'arrangent quant à eux pour prendre les choses du bon côté, à l'image de ce groupe de lycéens et d'étudiants Belges revenus d'un séjour humanitaire à Ouagadougou (Burkina).

Pour occuper le temps à attendre les bus, ils alternent parties de cartes et bains de soleil sur les maigres parcelles d'espaces verts.

Mais il en est aussi qui perdent patience et se résignent à une attente indéterminée dans une totale incertitude.

Contactée par Xinhua, la préfecture des Bouches-du-Rhône indique qu'une "cellule de veille" a été mise en place à l' aéroport, dont le rôle est d'assurer "la coordination pour l' accueil et l'acheminement des voyageurs vers les destinations finales par bus, train et location de voiture."

La situation reste globalement très perturbée. Sur la centaine de destinations desservies en direct au départ de Marseille, seules 50 ont leurs aéroports actuellement ouverts.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 046 morts
Séisme au Qinghai : le nouveau bilan s'établit à 1 706 morts
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE