100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.04.2010 15h04
L'Europe envisage de renforcer sa coopération pour faire face à la crise du transport aérien en commun

Le vice-président de la Commission européenne chargé des transports, Siim Kallas, a déclaré lundi à Bruxelles que face à une fermeture sans précédent de l'espace aérien, l'Europe ne devrait pas attendre jusqu'à ce que le nuage volcanique disparaisse, elle devait renforcer sa coopération pour faire face en commun à l'actuelle crise du transport aérien.

Au cours des deux derniers jours, la Commission européenne, avec l'assistance d'Eurocontrol, a coordonné une série de réunions intensives avec les autorités nationales de l'aviation, les services de contrôle du trafic aérien, les compagnies aériennes, les aéroports et les scientifiques.

Selon M. Kallas, les efforts pour faire face à la crise doivent être basés sur trois principes suivant : il ne peut y avoir aucun compromis sur la sécurité; le travail doit être fondé sur des preuves scientifiques; et nous devons faciliter les solutions européennes coordonnées.

M. Kallas a dit dans une déclaration de presse que la tâche la plus urgente est de voir si une forte coordination européenne de la gestion de l'espace aérien pourrait maximiser l'espace aérien disponible sans compromettre la sécurité.

Pour M. Kallas, l'autre tâche est de s'attaquer aux conséquences économiques de cette crise. Un groupe ad hoc chargé a été déjà établi dimanche par l'Union européenne sous la direction de M. Kallas pour évaluer l'impact du nuage de cendres volcaniques sur l'industrie du voyage aérien et sur l'économie dans son ensemble.

"Nous devons d'abord veiller à ce que l'UE a une analyse économique correcte pour être en mesure de répondre adéquatement à cette crise. Et pour s'assurer que les mesures prises dans l'Union européenne pour répondre aux conséquences économiques de cette situation sont bien coordonnés", a affirmé M. Kallas.

Par ailleurs, il a tenu à rappeler aux passagers que, même dans des circonstances extraordinaires, ils ont quelques-uns des plus forts droits des passagers aériens dans le monde: le droit soit à au remboursement ou au réacheminement; le droit à l'information - d'être informés sur leurs droits et la situation telle qu'elle évolue; et le droit aux soins - ce qui signifie nourriture, boisson et hébergement. Depuis jeudi, le trafic aérien est perturbé en Europe par un nuage de cendres volcaniques provoqué par l'irruption d'un volcan en Islande. Près de 4.000 vols ont été effectués dimanche dans l'espace aérien de l'Europe contre 24.000 en temps normal. A la fin de dimanche, il pourrait y avoir plus 63.000 vols annulés depuis le jeudi 15 avril.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 046 morts
Séisme au Qinghai : le nouveau bilan s'établit à 1 706 morts
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE